St Avertin

Bon plan du week-end : une expo visible de l’extérieur à Saint-Avertin

A la galerie du Jardin des Rives.

Lors d’une réunion organisée jeudi soir, Emmanuel Macron a entretenu l’espoir d’une réouverture des musées ou galeries d’art pour la mi-mai... En attendant, la seule solution pour profiter des oeuvres c’est d’aller sur le net ou de les observer depuis l’extérieur. C’est notamment ce que l’on peut faire au Centre de Création Contemporaine Olivier Debré de Tours (deux installations dans la Nef et les galeries autour du bâtiment) ou à l’Hôtel Gouïn avec des insectes et animaux géants posés dans la cour.

Autre option pour ce week-end qui s’annonce plutôt ensoleillé : flâner dans l’agréable Jardin des Rives de Saint-Avertin et se diriger vers l’Annexe, qui accueille des expositions toute l’année.

En ce moment, on y trouve le travail de Victoria David... accessible au public dans son intégralité pendant trois jours, du 2 au 4 avril. Mais visible depuis l’extérieur du bâtiment pour respecter les consignes sanitaires. « Le service culturel de la ville a mis en place une scénographie unique pour permettre au public de profiter de l’exposition depuis l’extérieur » explique la municipalité.

Du coup, vous pouvez voir « Merci Papy » tous les jours de 9h à 18h30.

Le pitch de l’expo : Victoria David s’intéresse constamment à l’altérabilité et la malléabilité du monde et de sa matérialité. Captivée par l’Histoire, les systèmes muséaux, ainsi que par les collections d’objets présentés, elle s’en empare et travaille à les réinterpréter, changer leur aspect, créer le trouble dans ses productions. Il y a un lien très fort à la peinture dans ses travaux, car elle considère que les épaisseurs de peinture qu’il y a sur la toile renvoient directement à la géologie et au temps. Nous sommes face à des roches vacillantes, des morceaux de fresques laissés à l’abandon, des parois calcaires. Tout est bancal et mouvant.