St Avertin

Saint-Avertin : le maire demande l'expulsion de gens du voyage installés au boulodrome

Une quinzaine de caravanes arrivées dimanche.

Les relations entre mairies et gens du voyage sont souvent tendues. Un nouvel exemple ce lundi avec la commune de Saint-Avertin qui s'alarme de l'installation d'un campement d'une quinzaine de caravanes. Elles sont arrivées sur son boulodrome (près du Cher et du site de la guinguette), alors qu'il y a "des espaces libres et adaptés pour les recevoir" ailleurs dans la Métropole, sur des aires prévues pour cela : "15 places à Saint-Pierre des Corps et 5 places sur l’aire d’accueil de Saint-Avertin."

"Les propriétaires des caravanes ayant refusé de quitter les lieux, le Maire a donc saisi les services de la préfecture pour « Installation sans autorisation sur un terrain municipal » afin de lancer un arrêté de mise en demeure et une procédure d’expulsion immédiate" explique un communiqué de Laurent Raymond.

"Outre l’installation illégale sur un domaine communal, plusieurs infractions ont été constatées : destruction des deux barrières d’accès au site, branchement sauvage sur le boitier électrique du boulodrome et détournement des branchements d’eau"
déplore la mairie de Saint-Avertin qui indique par ailleurs que des infrastructures de chantier, sanitaires et coin repas, devaient être installées cette semaine pour le début des chantiers rue de Larçay et allée des Mariniers. La quinzaine de caravanes présentes compromet donc ce programme.

Il n'y a pas qu'à Saint-Avertin que l'installation de gens du voyage entraîne un conflit avec une municipalité. Plus au nord, à Notre-Dame-d'Oé, un groupe est actuellement installé devant la salle Oésia, fermée pour son activité culturelle mais qui doit héberger la séance d'installation du nouveau conseil municipal ce jeudi 28. La mairie étudie la possibilité d'organiser la réunion en extérieur si l'endroit est toujours occupé en milieu de semaine.