St Avertin

[Rencard] Pour son nouveau roman, une Tourangelle s’inspire de sa 2e année de médecine

Le personnage le plus drôle est un poisson rouge.

Comme au café, [Rencard] c’est une rubrique dans laquelle on pose des questions sur un ton détendu aux Tourangelles et aux Tourangeaux qui font l’actualité...

 

Fanny Gayral est médecin, en cours de formation pour devenir psychologue. A 40 ans, cette Saint-Avertinoise sort son 2e roman, le 1er dédié aux ados. On l’avait découverte avec Le début des haricots, l’histoire d’une jeune femme un peu décontenancée par tout ce qu’elle vivait aux urgences. Elle revient avec Médecine 2e année, Amour, coloc et stéthoscope ou les aventures de Célia, étudiante de Montpellier qui découvre la 2e année de médecine, le stage à l’hôpital, les relations difficiles avec les patients, la vie en colocation, les joie des soirées d’intégration, les dilemmes de l’amour… Un livre parfois amusant, qui se veut pédagogique sur le monde médical.

Qu’est-ce qu’elle a de particulier la 2e année de médecine ?

Elle fait suite à une première année difficile où on travaille beaucoup, elle est donc plus festive parce qu’on est peu d’étudiants sélectionnés. C’est aussi la découverte d’un milieu inconnu à moins d’avoir une famille dans le monde hospitalier. Au départ on m’avait proposé d’écrire sur la première année mais cela aurait été un peu triste, j’aurais surtout raconté les séjours à la bibliothèque universitaire ! Là, je me suis basée sur mes propres souvenirs en les mixant avec ceux d’étudiants plus jeunes. Mais les choses ont peu changé.

Vous êtes passée par là… Quels sont vos souvenirs de cette époque ?

J’étais excitée, joyeuse, moins perdue que mon héroïne. Dans le roman j’ai accentué ses questionnements. Mais c’est semblable à ce que j’ai traversé. Pour l’aspect médical, il y a beaucoup de mes souvenirs. Pour l’aspect personnel (amis, colocation, amours) c’est de l’invention.

Il a petit rôle dans le roman, mais un nom génial : le poisson rouge de Célia s’appelle Chromosome…

Ce n’était pas le mien ! Au départ je voulais l’appeler Ribosome mais l’éditrice trouvait que c’était trop compliqué.

Ça veut dire quoi Ribosome ?

C’est un élément qui sert à fabriquer les protéines.

Le roman s’arrête en plein milieu de l’année… Pourquoi ?

Cela aurait très long de faire l’année en entier… Et puis ça appelle potentiellement une suite. Je me suis attachée à ces personnages en passant plusieurs mois avec eux.

Vous sortirez un nouveau roman pour adultes le 13 novembre chez J’ai Lu… toujours sur le monde médical ?

Non, pas cette fois. Ni dans une nouvelle qui sort le même jour. En revanche je reste influencée par la psychologie et le développement personnel dont je traite aussi dans Médecine 2e année…

 

Médecine 2e année, Amour, coloc et stéthoscope de Fanny Gayral, 14€90 aux éditions Rageot.