PUBLIREPORTAGE

Quel avenir pour le Tours FC ?

Le Tours FC retrouvera t-il les joies de la Ligue 1 dans quelques années ?

Alors que le Tours FC brillait depuis 2006 au sein de l’antichambre de l’élite du football français, tout a commencé à disjoncter 12 ans plus tard. Relégation sportive en National 1 en 2018, puis la double peine (sportive et administrative) l’année d’après avec le National 3 directement. Et si l’année dernière a vu les hommes de Nourredine El Ouardani finir premiers de leur poule et donc obtenir sur le terrain leur accession en National 2, rien ne s’est passé comme prévu. Le Tours FC devra rester dans la cinquième division française, du fait de sa mauvaise gestion financière.

Un club qui ne souhaite que renouer avec sa riche histoire

D’abord baptisé l’AS Docks du Centre en 1919 lors de sa création, le club est véritablement baptisé Tours FC en 1950. Mais il faudra attendre 1978 pour voir le professionnalisme arriver suite à la première accession en Ligue 2. 3 ans plus tard, le TFC arrive pour la première fois dans l’élite pendant 2 saisons qui verront d’ailleurs des records en tout genre tomber comme celui de l’affluence (21 000 personnes un soir de mai 1981 contre les mythiques joueurs de l’AS Saint-Étienne). Les péripéties s'enchaînent avec de nombreux changements de division mais une présence globalement longue en division 2.

Cette déchéance récente fait donc particulièrement mal aux fans du Tours FC mais également à l’ensemble des supporters de foot. Si le palmarès de la formation de l’Indre et Loire est quasi-vierge, c’est autre part que se trouve sa réussite. L'une des plus grande fiertés du club tourangeau est d'avoir réussi sportivement avec des joueurs exemplaires. Des personnalités excentriques sur le terrain ? Impossible de voir cela au Stade de la Vallée du Cher.

Des joueurs de légende comme Onnis, Koscielny ou Giroud

Les anciens tourangeaux Olivier Giroud et Laurent Koscielny ont fait la joie du club d’Arsenal. Photo par whoduneslon, CC0

 

Par contre des légendes du ballon rond comme Delio Onnis, Omar Da Fonseca ou Pierre Antoine Dossevi, le meilleur marqueur de l’histoire du club ont bien foulé cette pelouse. Tout le monde se souvient de cette fameuse saison 2008/2009 avec une équipe articulée autour du gardien Armand Raimbault (recordman de match sous le maillot tourangeau), le défenseur Laurent Koscielny qui fera par la suite le bonheur de l’équipe de France et d’Arsenal, et d’Olivier Giroud notre champion du monde. Une sixième place qui laissait présager une montée rapide en Ligue 1, mais qui ne sera finalement qu’un rêve.

Le centre de formation est également l’une des fiertés de l’équipe avec notamment Patrick Vieira qui a pu faire une partie de ses gammes là-bas. Citons également Gaëtan Charbonnier ou Benjamin Leroy qui sont passés par les équipes de jeunes.

Un nouveau projet ambitieux porté par Guillaume Barré

Pour retrouver son aura d’antan et sortir des méandres du football amateur, un nouveau projet a été mis en place par le président-délégué Guillaume Barré. Un plan qui a reçu le soutien d’anciens grands joueurs du club.

Pour cette année c’est donc le National 3 qui est dans toutes les têtes. L’objectif est simple : la montée immédiate à l’échelon supérieur. Au vu de la qualité des joueurs avec une puissance offensive importante symbolisée par l’attaquant Brahim Mahamat, on se dit que cet objectif va vite devenir une réalité. Surtout que la poule Centre Val de Loire dont fait partie le Tours FC n’est pas forcément la plus ardue avec peu d'équipe reconnues. Attention tout de même au VF18, l’équipe fanion de la ville de Vierzon.

La suite est forcément plus floue mais comment imaginer le club phare d’une ville qui possède près de 500 000 habitants dans son aire urbaine rester dans les affres du football amateur. Le Stade de la Vallée du Cher mérite de vibrer en Ligue 2 ou en Ligue 1 d’ici quelques années.

En attendant, les premiers résultats sont probants pour le Tours FC. Mais la route est encore longue avec ses 26 journées de championnat et seule la place de premier permettrait au club de commencer sa folle remontée.

 Photo à la Une : Photo par lcs vgt, CC0