PUBLIREPORTAGE

Les Casinos Sont Des Monuments Comme Les Autres

Parmi les casinos de France, il s’y cache de véritables trésors patrimoniaux et culturels. Entre Histoire et jeux d’argent, la passion de tous est réunie.

En France, il existe plus d’un millier de casinos répartis sur l’ensemble de l’Hexagone. Alors certes, pour que de tels édifices voient le jour, il y a des conditions et réglementations précises, comme une implantation dans une agglomération de plus de 50 000 habitants, une position balnéaire ou touristique, ainsi qu’une architecture rénovée ou remodelée sur l’ancien. Il sera peut-être bientôt possible de visiter un ou plusieurs casinos de Tours aux journées du patrimoine, mais il faudra probablement attendre un peu pour cela. Et c’est à l’image des quelques édifices que nous vous présentons que ces combinaisons d’éléments prennent tout leur sens, et font des casinos en France de véritables monuments historiques.

Monte-Carlo Casino

Il est une destination rêvée pour tous les touristes casinotiers de France et de l’étranger, c’est bien la Côte d’Azur. Et plus particulièrement la cité-État de Monaco, qui peut compter sur son fantastique casino de Monte-Carlo. Parmi les monuments de France, c’est l’un des palais incontournables, tant pour y réunir la passion du jeu, ou profiter d’une nuit dans une suite luxueuse, mais également pour l’architecture, la décoration intérieure et les grandes salles qui sont à l’image d’une époque restituée et préservée du temps qui passe.

.Historique.

Le casino français de Monte-Carlo est réputé par delà le monde pour ses tables de jeux, ses salles emplies de machines à sous, son hôtel luxueux et de grands standings, ainsi que les boutiques qui ornent les allées et venues dans les couloirs de ce palace grandeur nature.

Mais tout cela ne serait rien sans l’Histoire même de ces lieux ouverts à tous les publics. À votre arrivée, c’est un château, d’architecture Belle Époque qui se présente à vous, et par une Grande Allée centrale aménagée de palmiers, de pelouses entretenues, et de voituriers qui attendent de vous accueillir. Charles Garnier est le grand nom associé à ce palais central de Monaco, et s’il est également associé à l’Opéra Garnier du centre de Paris, c’est bien en 1879 que l’architecte conçoit les plans du Casino Monte-Carlo que vous connaissez aujourd’hui. Et il doit surtout son nom au Prince Charles III, qui fonda au milieu du XIXe siècle la SBM (Société des Bains de Mer), et en confia la présidence à François Blanc, qui n’hésita pas à réhabiliter le lieu-dit alors désert « Les Spélugues ». Il y installe alors l’Hôtel de Paris, le Café Divan, mais aussi le casino, qui sera nommé quelques années plus tard le Monte-Carlo, le prince y voyant sa réelle préférence pour ce nouveau coin de paradis à Monaco.

.Le Casino Tel Qu’il Est Aujourd’hui.

Voilà plus d’un siècle et demi que le Monte-Carlo est orné de son fastidieux casino, et toujours détenu par la SBM, des plus réputés en France, mais sans pour autant y perdre sa nature profonde. Aucun jeu en ligne n’est proposé sur le site internet de l’établissement, mais vous pouvez néanmoins profiter d’une première visite virtuelle. Et si vous souhaitez jouer en ligne, cela peut être une bonne idée de commencer avec des tours gratuits de casinos sans dépôt. Vous pourrez ainsi découvrir de nouveaux jeux de casino en ligne et sans risque. De quoi vous faire la main avant de vous lancer pour de vrai dans un casino traditionnel.

Dans les premières salles, vous découvrez plus de 480 machines à sous, nombreuses tables électroniques à la roulette, ainsi que les tapis verts pour les parties de blackjack, de roulette à nouveau, ou encore d’un salon privé pour les tournois de poker. Mais profitez également d’une visite inhabituelle de l’établissement, de ses décors, à travers les films qui s’y sont tournés. Deux des meilleurs films de James Bond s’y déroulent, avec en somme Jamais Plus Jamais avec Sean Connery, et Golden Eye pour l’ère Pierce Brosnan.

Casino JOA de Santenay

Quittons le sud de la France un moment, pour nous retrouver vers Tours, à un peu plus de 30 minutes de route, en direction du fameux Casino de Santenay. Aux allures bourgeoises mélangées dans un décor moderne et coloré au coeur des vignes, vous découvrirez le casino JOA de Santenay.

.Historique.

Bien que récent car créé en 2008, le groupe JOA souhaite, via l’implantation d’établissements de jeux partout en France, changer le regard des gens sur l’univers des casinos. Aussi, l’objectif du groupe est de prôner le divertissement et recréer l’ambiance et l’atmosphère effervescente des casinos d’antan.

.Le Casino Tel Qu’il Est Aujourd’hui.

Avec son allure de maison bourgeoise et son décor moderne à souhait, le casino JOA de Santenay permet à ses visiteurs de vivre une expérience unique.

Au-delà des jeux de casinos, de nombreuses activités de loisir sont proposées telles que le cinéma, le bowling, la discothèque, un restaurant, un escape game, etc.

Avec 33 casinos en France, le Groupe JOA est classé 2ème opérateur de jeux dans le pays. Il compte près de 2300 collaborateurs pour accueillir et faire le show auprès des joueurs.

Et c’est autour de pas moins de 3690 machines à sous et près de 200 tables de jeux que les gens font leurs jeux et remporte parfois de belles sommes d’argent !

Casino Deauville

Nous allons un peu plus au nord pour un court instant, afin de nous reporter vers les côtes du Nord de la France, et y retrouver un autre des plus célébrés casino de l’Hexagone, celui de Deauville. Parmi les trésors de la culture française, ce palais n’a rien à envier à son prédécesseur, et il est bien plus à y découvrir que lors de la seule saison du Festival du cinéma américain de Deauville.

.Historique.

1912 est la date à retenir pour la toute première inauguration du Casino de Deauville. Mais c’est encore une fois un grand nom des établissements du genre qui y est associé, à savoir Lucien Barrière. C’est en effet sous le groupe de ce propriétaire que le palais est aujourd’hui détenu, l’une des compagnies de casinos français les plus influentes, mais loin d’en être l’architecte. Non, celui qui est à l’origine véritablement, en juillet 1912 du casino de Deauville, c’est George Wybo. Le nom de cet architecte ne vous dit peut-être rien, mais il est encore une fois l’une des grandes figures nationales au début du XXe siècle, et oeuvra notamment dans l’élaboration du George-V à Paris, du Palais des Congrès ou une fois encore, de l’Hôtel du Golf, qui se trouve à Deauville également.

Avant de tourner cette page d’Histoire sur le casino français de Deauville, il nous a été narré une anecdote qui marquera à jamais la célébrité de cet établissement. Les faits remontent très exactement au 26 mai 1978, et concernent un certain Jacques Mesrine. L’ennemi public numéro 1 vient de s’évader de la prison de la Santé, accompagné de son plus fidèle « lieutenant », François Besse, et quelques semaines après l’évasion, braquent le coffre du casino, qui se termina par une fusillade en plein centre de Deauville, avant qu’une nouvelle cavale de plus de deux années ne soit entamée par les deux criminels les plus recherchés de l’Hexagone.

.Le Casino Tel Qu’il Est Aujourd’hui.

Les moulures, les dorures, les tapisseries et autres concepts dans un style baroque font du casino de Deauville, qui a préservé son éclat d’antan, l’une des destinations privilégiées par de nombreux touristes. Mais ce sont aujourd’hui plus de 300 machines à sous qui y sont présentes, des tables de jeux orientés autour du craps, de la roulette, du blackjack, du poker, du baccarat et du punto banco, le tout dans un environnement chaleureux, et surtout luxueux.

En vous référant aux nombreuses offres annuelles du Groupe Barrière, le Casino de Deauville est un régal pour les yeux, pour les jeux, mais également pour les papilles, avec trois restaurants gastronomiques, ou encore idéal pour y passer une soirée spectacle, en profitant du dîner spectacle Deaullywood en programmation toute l’année, ou encore une nouvelle saison à l’effigie de la Russie, pour y découvrir ou redécouvrir son cinéma, sa gastronomie et les ballets russes sur un air de Tchaïkovski.