La Riche

A La Riche, l’été ne se fera pas sans culture

La ville et le Plessis ont préparé un programme pour profiter des beaux jours.

Après plusieurs mois sans spectacle, ni artistes en résidence, José Manuel Cano Lopez commençait à trouver que le Plessis manquait de vie. Le directeur du Groupe K, (ex- compagnie Cano Lopez) qui occupe et gère le château et domaine du Plessis s’est donc rapproché de la ville de La Riche pour proposer un été de déconfinement culturel. « Il m’était impossible de laisser ce lieu sans aucune proposition pendant six mois. Nous nous sommes appelés avec le maire et avons donc imaginé une programmation culturelle estivale inattendue et inédite » explique José Manuel Cano Lopez.

Bien qu’appartenant à la ville de Tours, le Plessis est en effet en plein cœur de la commune de l’ouest tourangeau et les liens avec le service culturel y sont déjà d’ordinaire nombreux. C’est donc en toute logique que les deux structures ont réfléchi à une programmation qui puisse attirer les Larichois mais aussi les habitants de la Métropole et d’ailleurs. L’occasion outre les spectacles (théâtre, musique, cinéma en plein air), de faire découvrir également le très beau parc du château du Plessis, écrin de verdure au cœur de l’agglomération et jusqu’à présent insuffisamment ouvert.

La programmation pensée non pas comme une succession de spectacles, mais plutôt comme des temps de respiration invitant à la convivialité, se fera uniquement en extérieur, les week-ends entre le 26 juin et le 26 juillet.« Il y aura de nombreux producteurs locaux à qui on pourrait acheter pour consommer sur place, mais le public pourra aussi venir avec son panier pique-nique » poursuit le directeur du Groupe K qui précise qu'une grande partie des manifestations seront gratuites.

On l’a compris, l’idée est donc avant tout de faire du Plessis un lieu de vie, un lieu solidaire aussi, en soutien à la culture locale. De nombreux artistes ou collectifs locaux seront en effet présents. De Toukan Toukan à Goat Cheese ou encore Rubin Steiner en musique, Ciné Off pour le cinéma en plein air, le Collectif les Yeux Ouverts en théâtre jeune public, l’Ensemble Parchemins, l’Orchestre des Jeunes du Centre…

Un été nommé « En attendant les beaux jours » auquel est associé également Le Temps Machine qui accueillera une soirée carte blanche avec Dj Koko et Coco et Hémisphère Sud, le samedi 18 juillet.

Le maire de La Riche, Wilfried Schwartz s’est dit « heureux que le déconfinement culturel se passe à La Riche » lors de la présentation. La ville de La Riche qui a débloqué 9.000 euros pour l’occasion, tandis que Tours Métropole versera de son côté 4.300 euros pour permettre à cet été culturel de se tenir. 

Toutes les informations utiles et programmation sur le site de La Riche