La Riche

La Riche va inaugurer la 1ere Maison de la Solidarité Internationale du département

Pour accueillir des jeunes en missions civiques internationales

 

C'est une première en Indre-et-Loire : la ville de La Riche ouvre une maison du volontariat international avec pour objectif d'accueillir des jeunes en mission civique.

Le logement, un ancien appartement pour instituteurs, situé au-dessus de l'école Paul Bert, a été réhabilité cet été et pourra accueillir trois jeunes en service civique international, notamment. Pour le maire de la commune Wilfried Schwartz, cette action « rentre dans nos actions de coopérations internationales ». Adhérente du réseau Centraider, qui œuvre justement à l'amélioration des pratiques de coopération et solidarité internationale, la ville de La Riche entend ainsi développer les échanges dans ce sens.

Pour Centraider, cette action vise à favoriser les mobilisations internationales et répondre à une problématique actuelle : celle de l'hébergement lors des accueils de jeunes provenant d'autres pays. Cette maison du volontariat est la deuxième à ouvrir en région Centre-Val de Loire, après une première à Saint-Jean de la Ruelle dans le Loiret depuis 2017.

Qui pourra y loger ?

Ce logement est ouvert aux jeunes qui viennent faire une mission dans des associations, des collectivités... La ville de La Riche y logera dès l'automne une jeune fille venant du Portugal et prise en service civique sur la commune pour 8 mois. Pour les deux autres places, plusieurs candidatures sont déjà parvenues. « La ville de Notre-Dame-d'Oé s'est déjà montrée intéressée par le dispositif pour y loger une personne qu'ils accueillent » nous explique-t-on. « Le logement est ouvert à plusieurs dispositifs internationaux, cela peut être les services civiques mais aussi des stages par exemple » précise-t-on du côté de Centraider. 

L'un des objectifs est aussi de créer des liens entre ces jeunes hébergés. Des jeunes qui en échange du logement devront s'acquitter d'une contribution fixée à 60 euros par mois.