Joué-lès-Tours

Cet été encore, pas de baignade au Lac des Bretonnières

Il faudra trouver un plan B pour nager.

"C’est avec regrets que la Ville de Joué-lès-Tours a décidé de ne pas ouvrir la baignade des Bretonnières cet été. Les conditions sanitaires ne sont, en effet, pas réunies pour garantir la sécurité des baigneurs" : c'est par ces mots que la mairie jocondienne annonce la mauvaise nouvelle ce mardi. Pour la 2e année consécutive, l'un des sites préférés de celles et ceux qui passent l'été en Touraine restera interdit à la trempette ou à la nage.

Et ce n'est pas seulement la faute de la crise sanitaire : "Outre la complexité d’application des normes sanitaires liées à la lutte contre la propagation de la COVID-19, c’est la prolifération de cyanobactéries, révélée lors des dernières analyses pratiquées dans le lac la semaine dernière, qui a poussé l’équipe municipale à maintenir fermée la baignade des Bretonnières" indique la commune. Les cyanobactéries sont des micro-organismes. Elles ressemblent à des algues microscopiques de couleurs diverses allant du vert au bleu vif. Elles sont présentes aussi bien en eau douce qu’en eau salée. Certaines de ces cyanobactéries produisent des toxines (ou cyanotoxines) responsables de maux de tête ou de diahrées.

"Consciente du risque encouru, la Ville va très prochainement procéder à une vaste campagne de signalisation des risques liés aux cyanobactéries sur le site des Bretonnières, mais elle invite d’ores et déjà tous les usagers du lac à la plus grande vigilance" poursuit encore le communique de la municipalité. Autrement dit, pas question de baignade sauvage dans le lac sous peine de problèmes de santé (et ça vaut aussi pour les animaux). Des investigations ont également été lancées pour déterminer l'origine de cette invasion.

A noter que cette année, avant même cette décision, Joué-lès-Tours n'avait pas demandé le renouvellement de son Pavillon Bleu, label garantissant la qualité d'un site de baignade.