Joué-lès-Tours

Covid en Touraine : l’épidémie recule un peu, les soldes prolongés pour compenser le couvre-feu

Les dernières nouvelles de l’épidémie.

Des chiffres plutôt encourageants, en dessous des seuils d’alerte. Si les variants semblent prendre de lus en plus de place parmi les nouveaux cas Covid détectés en Indre-et-Loire – autour de 20% selon les autorités – on reste sur un plateau en termes de contaminations détectées, voire en légère baisse ces derniers jours. D’après les chiffres de l’Agence Régionales de Santé, 1 093 infections ont été repérées du 2 au 8 février soit 6% des 18 187 tests réalisés durant ces 7 jours. C’est le 2e chiffre le plus bas de la région (5,9% en Loir-et-Cher).

Le taux d’incidence repasse lui sous la barre des 200 avec une estimation de 180 cas pour 100 000 habitants (légèrement au-dessus de la moyenne régionale).

Néanmoins, l’hôpital reste très sollicité avec 83 personnes soignées pour Covid dans les services de médecine, 31 en réanimation (chiffre en baisse rapport au début de la semaine). On compte désormais 435 décès depuis le premier septembre, répartis à 50-50 entre l’hôpital et les établissements d’accueil (par exemple 31 décès depuis janvier rien que pour l’EHPAD Debrou de Joué-lès-Tours, où la situation s’améliore néanmoins selon la direction avec même une reprise des visites là où elles étaient empêchées, sauf dans l’unité des Dahlias).

La Touraine est ainsi le département le plus endeuillé par la 2e vague, même si le Loiret et le Cher ont des chiffres proches. 2 909 décès liés au Covid ont été enregistrés en 11 mois et demi en Centre-Val de Loire.

Parmi les conséquences de l’épidémie, on peut retenir la fermeture prolongée des écoles primaire et élémentaire de Bléré, touchées par le coronavirus. Avec les vacances qui arrivent ce vendredi 19 février, les cours en classe ne reprendront que le 8 mars. Par ailleurs, le gouvernement vient de décider de prolonger les soldes de deux semaines pour compenser les effets du couvre-feu qui impacte les visites dans les commerces. Les rabais vont donc pouvoir se poursuivre jusqu’au 2 mars dans les boutiques d’Indre-et-Loire.