Infos pratiques

Pas de pétards, pas de sono : la préfecture d’Indre-et-Loire impose un Nouvel An silencieux

Un arrêté a été publié pour réglementer tout cela.

On a entendu quelques pétards voler dans le ciel de Tours ce mercredi soir… Une « tradition » au moment du Nouvel An comme pour le 14 juillet. Ça pourrait bien recommencer dans la nuit de la Saint-Sylvestre à venir… Néanmoins, les autorités n’en veulent pas… En tout cas elles tentent de faire barrage.

Cette semaine, la préfecture d’Indre-et-Loire a donc publié un arrêté pour interdire la vente et l’usage d’artifices de divertissement pour les particuliers du département. Il est valable depuis ce jeudi 31 décembre à 9h et s’applique jusqu’au samedi janvier à 6h sur l’ensemble du territoire tourangeau. L’une des motivations de la mesure c’est que dans certains cas ce type d’engin est utilisé comme projectile face aux forces de l’ordre (comme à Champigny-sur-Marne récemment, en région parisienne). La Touraine n’est donc pas un cas isolé : de nombreux départements ont pris la même décision. D’ailleurs, c’était aussi le cas les années précédentes.

Par ailleurs, les autorités tourangelles veulent se prémunir contre toute grosse fête clandestine et s’assurer un arsenal législatif pour justifier des contraventions en ces temps de crise sanitaire. Ainsi, les rassemblements de type rave party ou teknival sont également interdits tout comme la circulation des poids lourds de 3,5 tonnes transportant du matériel de sono. Et là, c’est valable jusqu’au 4 janvier à 18h.

En revanche, à l’inverse de départements comme le Cher, pas de restrictions sur la vente d’alcool à emporter.