Infos pratiques

La Riche : Pourquoi les arbres sont coupés sur les bords de Loire ?

3,5 hectares ont été dévégétalisés.

Les joggeurs du dimanche ou les automobilistes passant sur les bords de Loire entre La Riche et Tours ont pu être surpris du changement de paysage depuis fin août. En effet, d’importants travaux de dévégétalisation ont eu lieu avec pour conséquence un abattage important d’arbres et une vue dégagée sur la Loire.

De quoi perturber à l’heure où beaucoup réclament plus de verdure dans les zones urbaines, pourtant - d'après Tours Métropole et la préfecture - cette opération à un vrai sens écologique.

La première raison est de réduire les risques d’inondation en permettant à la Loire d’avoir moins d’obstacles en cas de crue. Ensuite, cette dévégétalisation permet de préserver la biodiversité expliquent les services de l’Etat, à la tête de cette opération qui entre dans le cadre d’un vaste plan de gestion de la Loire sur la période 2020-2024.

Seize secteurs d'une surface totale de 229 hectares ont ainsi été étudiés en Indre-et-Loire. Sur ces 229 hectares :

- 124 hectares resteront boisés,
- 43 hectares seront dévégétalisés avec prise en compte d'enjeux environnementaux,
- 34 hectares seront maintenus en grèves sableuses,
- 21 hectares seront gérés de manière raisonnée par un abattage ponctuel,
- 3 hectares seront restaurés en prairies,
- 4 hectares seront reconvertis en habitats anthropiques.

Cet été, outre les 3,5 hectares concernés sur La Riche, 7,5 autres l’ont été aussi sur la commune voisine de Saint-Genouph. Quant aux arbres abattus, ils serviront de combustible pour la chaufferie biomasse de Tours.

Photo : image d'archives