Infos pratiques

C'est officiel : dès septembre, 292km de routes repassent à 90km/h en Touraine

Par exemple entre Tours et Chinon.

Depuis 2 ans, la règle veut qu'on roule à 80km/h sur les routes départementales qui forment le réseau secondaire. Sauf pour les 2x2 voies comme le périphérique de Tours. La mesure censée entraîner une baisse de la mortalité routière a toujours été très critiquée et le lobby automobile continue de faire pression pour tenter de prouver son inutilité. C'était encore le cas ce mercredi avec la publication d'un communiqué de l'association 40 Millions d'Automobilistes relatant des témoignages de conducteurs qui disent perdre du temps sur leurs trajets. "À cela s'ajoutent la difficulté de rouler désormais à la même vitesse que les poids-lourds qui, eux, n'ont pas subi de baisse de la limitation de vitesse" poursuit le texte de Pierre Chasseray.

Face au tollé, le gouvernement a choisi d'assouplir sa position.

Désormais, il laisse la main aux Conseils Départementaux pour qu'ils décident eux-mêmes des axes qui peuvent repasser à 90 et de ceux qui doivent rester à 80. En Indre-et-Loire, le président de la collectivité Jean-Gérard Paumier a choisi - comme d'azutres - de prendre son temps. D'abord il a mené une concertation avec les départements limitrophes pour déterminer des axes interdépartementaux pouvant repasser à 90, mais aussi des itinéraires qui devaient rester à 80 comme la levée de la Loire entre Tours et Blois, jugée dangereuse par nos voisins du Loir-et-Cher et qui ne bénéficiera pas d'un changement de panneaux.

De son côté, le Loiret a certes choisi de repasser certains axes à 90 mais pour en limiter en parallèle quelques uns à 70 comme la tangentielle d'Orléans (sorte de rocade).

Et donc en Touraine, comment ça se passe ? Le Conseil Départemental confirme cette semaine que, dès le mois de septembre, 292km de routes départementales vont repasser à 90, alors qu'on ne doit pas y dépasser 80 aujourd'hui sous peine d'amende. Ça peut paraître pas mal mais cela ne représente que 10% du réseau géré par l'institution. En fait il s'agit surtout d'axes très fréquentés, toutes les petites routes resteront à 80. "En raison de la crise sanitaire, la CommissionDépartementale de la Sécurité Routièrede l’Étatdont l’avis est obligatoire, n’a pu se réunir que lelundi 29 juin en Préfecture;ellea émis un avisfavorable au schéma proposé par le Département (10 votes pour et 3 contre)" apprend-t-on dans un communiqué.

Parmi les axes concernés : la D751 de Tours à Chinon, la D760 de Chinon à Loches, la D943 de Loches vers Châteauroux (mais pas Tours-Loches en raison de nombreux chantiers), la D140 entre Tours et Bléré, la D31, l'ex Nationale 10 ou encore les axes en étoile au départ de Château-la-Vallière. Vous les avez tous sur la carte ci-dessous :

Photo d'illustration.