Infos pratiques

Coronavirus et vacances : Que Choisir 37 répond à vos questions

On parle des séjours linguistiques et des campings.

En raison de l'épidémie de coronavirus, le gouvernement encourage vivement à ne pas réserver tout de suite ses vacances d'été, et encore moins de séjour à l'étranger car on ignore quelles seront les conditions sanitaires dans 2, 3 ou 4 mois. Mais certaines personnes avaient réservé avant même le débu de l'épidémie... Dans ce cas, que faire ? La SNCF ou les compagnies aériennes sont globalement arrangeantes proposant remboursements et avoirs mais il peut ausis y avoir des difficultés. Voici deux exemple relayés par notre lectorat, et les réponses de l'UFC Que Choisir 37, notre média ayant noué un partenariat avec l'association de consommateurs.

"Nous avons réservé un séjour de 3 semaines en août pour notre fille de 16 ans. Il s’agit d’un séjour en immersion totale chez une famille américaine aux USA. Les vols sont inclus dans le prix du séjour. A ce jour, l’organisme n’a pas annulé le voyage mais ils me répondent que c’est fort probable. Ils nous en informeront mi-mai. Nous recevrons alors un avoir du montant de l’acompte versé. Si nous souhaitons un remboursement, l’organisme retiendra 70 euros de frais de dossier et les 50 euros d’assurance annulation. Ma question : ont-ils le droit de retenir ces sommes en cas de remboursement ?"

Réponse de Que Choisir 37 :

En cette période de crise sanitaire, l'organisme de voyage a le droit de retenir des frais de dossier et d'assurance annulation en cas de demande de remboursement immédiat. En temps normal, l'annulation n'étant pas du fait du client, il devrait être remboursé de la totalité des frais. Mais, les récentes dispositions de l'ordonnance du 25 mars 2020 s'appliquant, l'organisme n'est pas obligé d'accepter d'effectuer un remboursement et, s'il l'accepte, ces retenues ne paraissent pas abusives. En pratique, le client a le choix entre accepter ces retenues pour obtenir un remboursement immédiat ou accepter que la totalité de son acompte soit reporté sur un nouveau voyage ou enfin, dernière hypothèse, attendre 18 mois pour obtenir le remboursement de la totalité.

---------------

"Nous avons réservé une location en camping en décembre 2019 pour le 06/07/2020 compte tenu des circonstances actuelles et que j'ai de l'hypertension et que mon mari a aussi de l'hypertension plus une maladie cardio vasculaire nous avons peur de partir. Peut-on annuler dès maintenant ou attendre sans perdre non fonds, nous avons déjà versé l'acompte et le solde doit être versé en juin ?"

La réponse de Que Choisir 37 :

Une peur de partir peut être subjective et peut difficilement justifier l'annulation d'un séjour et l'obtention d'un avoir pour un report de ce séjour ou un remboursement après 18 mois. En effet, rien ne permet aujourd'hui de dire que ce déplacement sera impossible à la date prévue, l'état d'urgence sanitaire n'étant actuellement déclaré que jusqu'au 24 mai 2020. Aujourd'hui, nous conseillons d'attendre les précisions à venir sur les modalités du déconfinement.

Explication : si les déplacements sont déclarés possibles à la date de réservation, les problèmes de santé évoqués dans la question pourraient, certificats médicaux à l'appui, justifier une qualité de "personne à risque" et donc une demande d'annulation pour circonstances exceptionnelles entrant dans le cadre d'une récente ordonnance du 25 mars 2020 publiée suite à la crise sanitaire. Il faut aussi préciser qu'il reste possible de résilier le contrat de séjour dès maintenant, l'ordonnance citée ci-dessus le permettant entre le 1er mars et le 15 septembre 2020.

Dans les deux cas, le camping sera alors en droit de ne pas rembourser l'acompte et de délivrer un avoir de son montant utilisable pour un nouveau séjour dans les 18 mois ou d'obtenir le remboursement dû au delà des 18 mois. IMPORTANT : contrairement à ce que rapportent certains témoignages, le camping ne peut imposer le versement du solde pour pouvoir bénéficier d'un avoir.

---------------

Vous vous posez d'autres questions ? Que Choisir prépare la mise en ligne d'une foire aux questions sur son site alors transmettez-nous et on fera suivre. L'équipe de l'association reste également disponible pour vous répondre directement. Plus d'infos en cliquant ici.