Infos pratiques

Malgré le confinement, on change d’heure ce week-end

La journée de dimanche paraîtra moins longue.

Depuis mardi 17 mars à 12h et le début du confinement, on peut avoir l’impression que le monde a ralenti pour lutter contre le coronavirus. Pas faux. Mais la Terre poursuit sa révolution autour du soleil et sur elle-même… sans changer de vitesse. Donc ce week-end, et comme chaque dernier week-end de mars jusqu’à nouvel ordre, on change d’heure. C’est-à-dire qu’on passe de l’heure d’hiver à l’heure d’été.

Concrètement, dimanche matin à 2h il sera 3h. Cette année ne vous posez pas la question « est-ce qu’on dort une heure de plus ou une heure de moins », raisonnez plutôt ainsi : « La journée confinée de dimanche va durer une heure de moins. » De plus, régler vos pendules devrait vous occuper quelques minutes.

Autres avantages de ce changement d’heure : il fera jour plus tard le soir, donc on va pouvoir en profiter pour… pour… pour… bah, rester à la maison et fermer ses volets plus tard. Désormais il fera encore jour à 20h quand vous applaudirez les soignants et personnels mobilisés depuis vos fenêtres tourangelles. A noter que la date de l’abolition du changement d’heure, et la question de savoir si on va passer le restant de nos jours à l’heure d’été ou à l’heure d’hiver n’ont pas encore été tranchées. Il parait qu’il y a d’autres priorités en ce moment.

Néanmoins, une députée tourangelle suit le dossier de près : Sabine Thillaye. Ce vendredi elle a réclamé un accord européen pour qu'un maximum de pays reste sur le même fuseau horaire. Une consultation menée en France avait donné ces résultats : 83% de personnes favorables à l'arrêt du changement d'heure et, parmi elles, 59% qui préfèrent garder l'heure d'été plutôt que l'heure d'hiver.