Infos pratiques

[La question conso] Comment bien choisir son auto-école en Touraine ?

Les réponses de l'UFC Que Choisir 37.

[La question conso] est une rubrique en partenariat avec l'UFC Que Choisir d'Indre-et-Loire. Posez-nous vos questions par mail ([email protected]) et nous y répondons ici chaque jeudi !

 

« Comment bien choisir son auto-école, que doit-on vérifier pour guider au mieux son choix ? »

 

Réponse de l’UFC-Que Choisir 37 :

 

Pour situer le contexte, les écoles de conduite françaises sont au nombre de 12 700 sur l’ensemble du territoire. Dans la plupart des régions, on dénombre une école pour 90 à 120 candidats. Les petites auto-écoles (qui présentent moins de 100 candidats au permis B par an) représentent 52 % des établissements ; les auto-écoles de taille intermédiaire (100 à 200 candidats) un tiers ; les grosses structures (plus de 200 inscrits) représentent 15 %.

Les premiers critères de choix d’une auto-école sont les taux de réussite, particulièrement à l’examen pratique du permis, ils constituent une traduction chiffrée de la qualité de l’enseignement prodigué. Hélas, les taux de réussite affichés par les auto-écoles ne représentent pas toujours la réalité. Pour preuve, en 2016, à partir des données officielles des taux de réussite communiquées par le Ministère de l’Intérieur, l’UFC-Que Choisir a comparé ces taux à ceux issus de son enquête de terrain (1). Le résultat était sans appel : près de 18 % des auto-écoles avaient carrément avancé des taux s’éloignant de plus de 20 points de la réalité.

Suite à son enquête, l’UFC-Que Choisir a mis en ligne une Carte interactive des taux de réussite à l’examen pratique du permis B. Aujourd’hui, la version en ligne est basée sur les taux de 2018 compilés par la Sécurité routière.

Pour choisir une auto-école, quelques recommandations :

    Consulter la Carte interactive des taux de réussite, par code postal ou nom de commune.
    Vérifier la présence en vitrine et sur toute documentation du n°d’agrément de l’établissement et, si possible, l’existence du dispositif « Permis à 1 € par jour » qui permet à un jeune de bénéficier d’une facilité de paiement.
    Attention, les tarifs sont libres et varient sensiblement d’un établissement à l’autre. Les auto-écoles sont tenues d’afficher en vitrine le prix de leur forfait le plus pratiqué (en général, 20 heures), mais les prestations incluses dans le forfait ne sont pas uniformisées, ce qui est dommage et rend la comparaison difficile.
    Vérifier la durée de validité des forfaits qui est parfois trop courte, passé ce délai, l’élève devra payer des frais, voire renouveler intégralement son contrat.
    Vérifier la facturation des prestations, parfois inutiles, comme l’accompagnement au code qui est souvent automatiquement intégré au forfait, même si l’élève décide de s’y rendre par ses propres moyens.
    Un entretien avec le moniteur est nécessaire, vous devez vous sentir à l’aise avec lui.
    Vérifier les horaires des séances de code et des heures de conduite, ils doivent être compatibles avec ses propres disponibilités.
    Privilégier un apprentissage de conduite pas trop étalé, pas moins de 2 ou 3 heures par semaine.

Et pour en savoir plus sur le changement d'auto-école, direction le site de Que Choisir 37.

Météo locale

Recherche

MISE AU POINT...

SPORT...

A TABLE !

UNE PETITE MOUSSE ?

TOP 2019...