Infos pratiques

[La question conso] Encore trop de démarchage téléphonique !

On en parle avec l'UFC Que Choisir d'Indre-et-Loire.

La question conso] est une rubrique en partenariat avec l'UFC Que Choisir d'Indre-et-Loire. Posez-nous vos questions par mail ([email protected]) et nous y répondons ici chaque jeudi !

 

« Où en est-on de la limitation du démarchage téléphonique vu l’inefficacité de Bloctel  ? Les journaux télévisés ont parlé d’une action commune d’associations contre ce démarchage, a-t-elle une chance d’aboutir ? »

 

Réponse de l’UFC-Que Choisir 37 :

 

Avec la recrudescence du démarchage téléphonique, l’exaspération des Français est à son comble, 92 % le jugent agaçant mais aussi trop fréquent. De plus, les secteurs qui y ont recours sont aussi ceux qui concentrent le plus de litiges de consommation, notamment la rénovation énergétique, les fournisseurs d’énergie et l’assurance.

Ce sont de véritables harcèlements qui n’ont été que peu limités par la liste d’opposition Bloctel. Quatre ans après sa mise en place, le dispositif s’avère inefficace en raison de dérogations possibles et de sanctions insuffisamment dissuasives. A ce jour, les pouvoirs publics sont toujours complaisants et n’ont pas interdit les appels non désirés.

Aujourd’hui, un consentement par défaut du consommateur français

En France, la prospection téléphonique est le seul système de démarchage individualisé où le consentement par défaut du consommateur est admis, donc sans son accord préalable. L’UFC-Que Choisir a demandé aux pouvoirs publics d’interdire purement et simplement cette pratique, hélas, sans succès à ce jour.

En revanche, dans certains pays d’Europe comme l’Allemagne et le Royaume-Uni, les appels non désirés sont interdits, ces pays ont imposé un accord préalable à un démarchage téléphonique face à l’échec des listes d’opposition du type Bloctel.

Une proposition de loi en discussion

C’est pourquoi, avant que l’Assemblée nationale discute, en deuxième lecture, d’une proposition de loi sur le démarchage téléphonique, une dizaine d’associations, dont l’UFC-Que Choisir, ont lancé une pétition pour couper court à ces pratiques « toxiques ». La raison de cette action est liée au texte qui va être discuté, il manque d’ambition et risque d’aggraver la situation. Non seulement ce texte cautionne l’inefficacité de Bloctel mais il élargit les possibilités de dérogation à l’interdiction du démarchage téléphonique pour les personnes inscrites sur Bloctel

Une pétition en ligne pour interdire le démarchage téléphonique

Face au fléau que constitue le démarchage téléphonique, la pétition qui appelle les parlementaires à l’interdire purement et simplement peut être signée en cliquant sur démarchage téléphonique : interdisons le fléau, nous vous invitons à le faire.

A noter qu'une directive européenne sur le démarchage par téléphone doit entrer en vigueur en 2021. Les détails sur le site de Que Choisir 37.

 

Météo locale

Recherche

MISE AU POINT...

SPORT...

A TABLE !

UNE PETITE MOUSSE ?

TOP 2019...