Infos pratiques

C’est quoi ce « journal de bord des chômeurs » expérimenté en Centre-Val de Loire ?

La mesure entre en vigueur progressivement dès ce vendredi 1er novembre.

Du changement pour les personnes à la recherche d’un travail inscrites à Pôle Emploi. A partir de ce vendredi 1er novembre les conditions pour toucher une indemnité seront différentes. Désormais, il faudra au moins travailler 6 mois sur les 24 derniers mois pour avoir des droits au chômage au lieu de 4 mois sur les derniers 28 mois. Si vous avez moins de 53 ans, l’indemnisation dure toujours deux ans, 3 ans à plus de 55 ans. Pour les hauts revenus, les allocations seront dégressives mais les indépendants auront désormais droit à un soutien de l’Etat s’ils se retrouvent sans ressources.

Autre point… Promesse de campagne du président Macron, des personnes qui démissionnent pourront toucher le chômage ce qui n’existait pas jusqu’ici. Mais pour ça elles devront avoir un projet professionnel validé au préalable par une commission indépendante et puis justifier de 5 ans d’ancienneté dans leur ancienne entreprise.

Enfin, une nouveauté ne concerne que deux régions : la Bourgogne-Franche Comté et la nôtre, le Centre-Val de Loire. C’est le « Journal de bord » des demandeurs d’emploi. Chaque mois, les personnes inscrites à Pôle Emploi devront y noter leurs démarches entreprises pour reprendre une vie active. Inscrite le 23 octobre au Journal Officiel, cette disposition sera expérimentée progressivement à partir de ce vendredi 1er novembre ou au plus tard dès le 1er février 2020. Ce journal permettra à Pôle emploi « de mieux détecter l'évolution de la situation et des besoins des demandeurs d'emploi, afin d'y répondre plus rapidement et plus efficacement, avec l'appui de solutions d'intelligence artificielle » lit-on dans un document interne à l’institution qui ne souhaite pas encore communiquer en détails.

« Ce journal est utilisé à des fins d'accompagnement des demandeurs d'emploi : il n'est pas un outil de contrôle de l'intensité de la recherche d'emploi » promet encore Pôle Emploi. Ses agents devraient d’ailleurs aider les personnes suivies à actualiser leur journal. L’expérimentation devrait durer près de 3 ans, jusqu’au 1er janvier 2023 afin de savoir si c’est vraiment une bonne idée. Ou pas.