Infos pratiques

Harcèlement et agression en festival : Terres du Son s’engage

Au vu des événements récents qui ont eu lieu au HellFest ainsi qu’aux Eurockéennes, la question des violences sexistes et sexuelles en festival.

Terres du Son débute ce vendredi, ça va durer tout le week-end. 40 000 personnes attendues au Domaine de Candé à Monts... Avec une telle foule, comment se prémunir des violences sexistes et sexuelles ? On a posé quelques questions à Marie-Line Calvo, la programmatrice, pour en savoir plus sur le positionnement du festival afin de lutter contre ces troubles-fêtes.

 

Le festival s'est engagé avec “Ici c’est Cool”, c'est quoi ?

C’est une campagne de prévention sur laquelle nous nous sommes positionnés depuis un an. Au début, l’initiative est partie des Pays de Loire puis elle s’est étendue au niveau national. L’info a vite circulé dans le milieu de la culture et on s’est reconnu dans les valeurs promues par le projet. Le but est de sensibiliser les festivaliers aux violences sexistes, homophobes, lesbophobes et racistes en festival. Ça passe principalement par la diffusion des affiches assez percutantes réalisées pour la campagne.

Outre les affiches, comment sensibilisez-vous les festivaliers ?

Plusieurs associations sont présentes à l’éco-village et proposent des animations pour engager le dialogue. Parmi elles : Stop Harcèlement de Rue Tours, le Centre LGBTI de Touraine, le Planning Familial… Le festival dispose également d’une commission prévention composée d’une dizaine de bénévoles, tous formés par la Croix Rouge. Ils se baladent sur tout le site et interpellent les festivaliers sur les thématiques de l’alcool, la drogue mais aussi les violences tout en distribuant des flyers.

Que faire si l’on est témoin ou victime d’une agression ?

Il y a plusieurs stands gérés par la Croix-Rouge auxquels on peut s’adresser. Sinon, on peut aussi aller voir la sécurité ou les bénévoles qui se chargeront de vous accompagner vers les bonnes personnes. On fait notre max et on veut vraiment véhiculer la bienveillance, une de nos valeurs les plus importantes. Je pense qu’il y a malheureusement toujours eu des agressions mais qu’enfin, la parole se libère milieu par milieu. Même si aucun cas d’agression à caractère sexiste, homophobe, lesbophobe ou raciste n’a été recensé pour le moment à Terres du Son, nous devons tous rester vigilants. Veiller les uns sur les autres, c’est la responsabilité de chacun.



Météo locale

Recherche

ECOLO...

DECO...

DODO...

WAOUH !

MIAM DU FUTUR...