Indre-et-Loire

[#MIAM] L'Epine : la nouvelle adresse gastronomique à Azay-le-Rideau

De la cuisine fraîche et locale.

C’était une adresse historique de la commune d’Azay-le-Rideau, La Salamandre a baissé le rideau après le départ à la retraite de son propriétaire en ce printemps 2021. Repris par un couple, le lieu est devenu L’Epine depuis le 9 juin, avec des changements profonds.

De La Salamandre reste le bâtiment, construit en 1866 pour abriter une école à la base. Reste également la jolie cour arborée en surplomb de la place de la République. Sinon, tout a changé ou presque. L’intérieur a été entièrement refait, la gamme de restauration également avec une envie des nouveaux propriétaires, affichée comme slogan : « Restaurant gastronomique et décontracté ». Une promesse alléchante, qu’il fallait tester.

Comme d’habitude quand on teste nos #miam c’est donc en client lambda que nous nous sommes pointés dans ce nouveau lieu de la restauration ridelloise qui vient compléter l’offre intéressante de la cité des bords de l’Indre (comment ne pas citer forcément l’Auberge Pomme Poire…).

La promesse gastronomique est clairement respectée avec des menus de 3 plats, 4 plats ou 6 plats et des prix respectifs de 33, 45 et 58 euros. En semaine, pour le déjeuner, la note se veut plus légère avec des formules deux plats (entrée + plat ou plat + dessert) à 22 euros et 28 euros pour la formule entrée-plat-dessert.

Côté plats justement, tout est très bien travaillé, original également. La carte change toutes les semaines selon les approvisionnements, le chef ne s’alimentant qu’à base de produits frais et locaux autant que possibles. Vous trouverez ainsi à chaque fois un plat principal avec viande ou poisson au choix.  Le jour où nous passons : canard ou silure au choix, parfaitement cuisinés tous deux.

En entrée, mention particulière pour le surprenant œuf parfait à la crème de café.  

Le repas est accompagné d’amuses-bouche qui font leur effet également. La carte des vins fait elle la part belle aux vins ligériens et on ne va pas s’en plaindre.

Du côté des enfants, les propositions sont les mêmes que pour les adultes, en portion plus réduite, pour un tarif divisé par deux (16,50 euros pour la formule trois plats). Côté positif on ne peut que se satisfaire de voir de plus en plus de restaurants comme celui-ci proposer autre chose que le sempiternel steak-frites (et autres réjouissances dans le genre) pour les bambins. Côté négatif, on se dit que le palais des enfants (notamment des plus jeunes) n’est pas forcément adapté à tout (de notre côté, l’entrée : soupe ou œuf parfait n’ont pas fait fureur), ce qui est dommage au vu du prix.  

Quoiqu’il en soit, l’Epine est une véritable bonne adresse plutôt haut de gamme à découvrir. On y retrouve la promesse faite : de la gastronomie mais dans un cadre décontracté avec à l’intérieur en prime des œuvres et expositions d’artistes. Un petit plus toujours sympathique.