Indre-et-Loire

Ce qu’il ne faut pas rater au village gratuit de Terres du Son

Dernier jour ce mercredi 14 juillet.

Malgré une édition spéciale Covid baptisée Midi Minuit, Terres du Son maintient ses fondamentaux : un festival écoresponsable et un événement qui peut convenir à tout le monde, y compris sans dépenser 1€. Donc le site est divisé en deux parties : l’espace des grandes scènes payant accessible via le pass sanitaire (Selah Sue et Gaël Faye en concert ce mercredi) et juste derrière un village associatif, ludique et artistique en accès gratuit (masque obligatoire mais pas besoin de présenter un test négatif ou une attestation vaccinale).

D’habitude, le village se répand autour du Château de Candé, sous les arbres, avec plusieurs scènes, des spectacles en intérieur ou extérieur… Là, il est plus réduit mais non moins charmant. Plusieurs associations viennent parler environnement, droits des personnes LGBTI+ ou harcèlement de rue… On peut s’amuser avec de grands jeux en bois, découvrir plusieurs artisans locaux (repérez les couronnes de fleurs sur la tête des festivaliers et des festivalières, elles viennent du village !)… Evidemment il y a à manger et à boire.

Surtout, la programmation artistique fait la part belle aux artistes locaux. Au programme de cette ultime journée : Pan’n’Co StreetBand qui vous invite à découvrir la culture musicale de Trinidad & Tobago dès 14h à travers l’instrument national de ces deux îles caribéennes : le SteelPan. 1h avant il y aura une démonstration de capoeira, ambiance caribéenne à 16h avec Calypzoo et on reste dans les Amériques à 18h avec La Chimba, cette fois du côté du Pérou.

En parallèle, des conférences sont prévues sur le nucléaire, mal indispensable (ou non) à la transition énergétique. Ou encore sur la consommation de viande. Et vous pourrez participer à la création d’une grande fresque sur le climat.

Quelques images de Claire Vinson et Delphine Nivelet pour vous donner envie d’y aller (en plus il va faire plutôt beau ce mercredi) :