Indre-et-Loire

Innovation tourangelle : un PC sécurité « unique en Europe » à Terres du Son

Il est relié aux caméras de surveillance mais aussi aux radars de pluie.

Repérer une agression. Signaler un malaise. Prévoir une grosse averse. Savoir combien de personnes fréquentent la prairie à l’instant T. On peut faire tout ça depuis les fauteuils d’Orkestre, le PC sécurité de Terres du Son installé juste derrière les deux grandes scènes du festival au Domaine de Candé. Jusqu’au 14 juillet, ses équipes expérimentent cet équipement imaginé par une société tourangelle : Frékences, installée à La Ville-aux-Dames. Ce n’est pas la première fois que l’ASSO travaille avec cette entreprise puisqu’elle était déjà en coulisses pour la première édition il y a 15 ans. En revanche l’arrivée de ce véhicule est une grande première.

Frékences, c’est le bébé de 4 associés qui peut employer jusqu’à 12 personnes lors d’un été bourré d’événements (donc hors crise sanitaire). Actuellement ils sont une demi-douzaine à se relayer sur différents contrats signés dans toutes les régions de France. A la base, l’entreprise est spécialisée dans l’aménagement de réseaux de communication. Par exemple, elle va installer le wifi et des caméras de surveillance mais peut aussi mettre à disposition un dispositif de talkie-walkie ou des compteurs de public comme ceux que l’on trouve à la Foire de Tours.

Souhaitant rester en Touraine, camp de base qui permet facilement de rayonner en France comme de rejoindre Paris, la structure collabore avec des festivals d’ampleur nationale comme le Main Square d’Arras ou le Hellfest en Loire-Atlantique, mais aussi des événements sportifs comme la Fed Cup de tennis. Plus récemment, elle a permis au Monde ou aux Echos de diffuser des événements en streaming, une activité qui s’est renforcée avec la pandémie. Bientôt elle va aussi installer des capteurs de vent sur la Tour Eiffel. 2 recrutements sont prévus avant la fin de l’année en compensation des départs de 2020, le Covid-19 ayant raréfié les contrats qui reviennent progressivement… et souvent à la dernière minute (seulement 15 jours de délai pour les Nuits Sonores de Lyon). Pas simple car il faut souvent une semaine de mobilisation pour installer un festival (jusqu’à un mois pour le Hellfest).

Le trou d’air a permis de faire avancer des projets d’avancement. « Nous sommes perpétuellement en veille technologique pour développer des innovations » expliquent deux de ses membres, Charles Mersey et Armel Chargé. Orkestre c’est le plus ambitieux : une sorte de bus amené à Candé par tracteur. Il est découpé en trois parties : une salle avec un mur d’écrans qui nous montre les 12 caméras de surveillance du festival, le radar de pluie, un compteur d’affluence relié au logiciel de billetterie ou le trafic en temps réel pour rejoindre Monts (avec possibilité de voir les contrôles de gendarmerie en amont desquels se forment des ralentissements).

Au centre du véhicule capable d’être autonome via un groupe électrogène on trouve deux petites salles aussi équipées d’écrans : « Nous pouvons en donner l’accès aux pompiers ou aux forces de l’ordre ou des équipes de communication si on vient sur un défilé » détaille Charles Mersey. Enfin au fond on trouve une salle de réunion modulable selon les besoins.

Conçu et dessiné par les équipes de Frékences, présenté comme unique en Europe, Orkestre a mis 3 ans avant de se déployer sur le terrain et il est encore en rodage. Sa première sortie aurait pu se faire sur le Tour de France 2020 mais la crise sanitaire en a décidé autrement et c’est finalement Terres du Son qui bénéficie de la primeur, pour le grand bonheur de son responsable de sécurité Laurent qui n’a plus besoin de passer le week-end dans un Algeco (auparavant le PC sécurité était même divisé en plusieurs modules, alors qu’aujourd’hui tout est réuni).

« On ne fabrique pas d’images, simplement on les récupère et on les diffuse. Elles sont gardées 60 jours et sont à disposition en cas d’enquête. Notre objectif c’est vraiment de proposer un outil qui permet une décision rapide en cas de crise » explicite encore le dirigeant tourangeau. La 2e prestation du véhicule aura lieu ce été au Trocadéro à Paris, dans le cadre d’un événement autour des Jeux Olympiques.

Olivier Collet / Photos : Claire Vinson