Indre-et-Loire

EN IMAGES : Air frais, Pomme et Sébastien Tellier… On vous raconte la première soirée de Terres du Son

Le début de 5 jours de fête à Monts.

En cette année de crise sanitaire, seuls deux grands festivals tourangeaux ont maintenu leur édition estivale : Yzeures’N’Rock début août et Terres du Son pour ce mois de juillet. Cela dit, le festival du Domaine de Candé a revu son organisation, jusqu’à modifier exceptionnellement son nom pour devenir Midi Minuit par Terres du Son.

L’idée de l’ASSO qui l’organise c’est de repenser l’événement dans une version Covid-compatible… Deux scènes ont été installées côte à côte avec une prairie pour regarder les concerts debout (configuration autorisée à la dernière minute). Au fond, une tribune louée au Parc Expo de Tours permet à qui veut de s’asseoir. La distance ne pose pas de problème : deux écrans géants ont été installés au-dessus des scènes, une première. Il y a évidemment de quoi se restaurer (deux bars et trois food trucks avec burgers, falafels ou fouées).

C’est donc dans un site resserré avec une herbe légèrement humide mais sans boue que l’on prend place ce vendredi soir. Le ciel est clair et le temps frais, avec des températures à peine au-dessus des 20°. Les pulls sont vite de sortie quand le soleil se cache derrière les arbres, laissant derrière lui de belles teintes rosées. Le premier concert du jour débute à 19h10 avec la Ligérienne Philémone, passée par Tours, aujourd’hui nantaise. Seule en scène, elle est néanmoins venue avec toute son énergie, heureuse de retrouver les sensations du live si éloignées pendant des mois.

 

Le plaisir de reprendre la scène est également évoqué par Pomme, révélation française des derniers mois habillée en Willy Wonka et extasiée devant le chapeau-champignon d’un garçon du public. Toute fraîche et accompagnée de ses musiciennes, elle produit un concert d’une heure avec douceur et caractère.

 

La soirée se poursuit avec le son afro et bien dansant de Jupiter et Okwess avant que l’ambiance de Candé vire clairement à l’électro à la nuit tombée avec l’entrée en piste de Sébastien Tellier, lumineux et habité.

 

Et on termine vers minuit avec Louv qui retient les noctambules sur la scène Propul’son. Les festivités reprennent ce samedi toute la journée avec l’éco-village gratuit, puis retour des concerts payants à 19h avec notamment IAM. Il reste des places pour tous les soirs jusqu’à mercredi inclus.

 

Découvrez d’autres images de l’ambiance de cette première journée par Claire Vinson :