Indre-et-Loire

L'expérience de l'été : traverser le Cher en bac à Civray-de-Touraine

Premières traversées le 19 juin.

Jusqu'à la fin de l'année, c'est opération grands travaux sur le pont de Civray-de-Touraine. Donc la mission pour les automobilistes, cyclistes ou piétons qui ont besoin de traverser le Cher à cet endroit.

La bonne nouvelle : dès ce samedi 19 juin et tout l'été, il sera possible d'aller d'une rive de la rivière à l'autre... grâce au Rivalôtre, le bac de la commune. Oui, un bac, "comme au bon vieux temps" serait-on tenté de dire. Donc une plateforme que l'on manoeuvre pour fendre les flots en quelques minutes et arriver de l'autre côté sans se fatiguer.

"Au départ c’est une idée de Jean-François Souchard qui dirige la société Canoë et Compagnie. Il en avait parlé comme une blague à l’été 2019 puis en creusant le sujet on s’est rendu compte que c’était jouable" nous expliquait l'un des responsables du projet en mars. Menée par le Nouvel Espace du Cher, la barque du bac ne s'est pas faite sans tempêtes...

"Nous avons un peu de retard car à l'heure actuelle, il est compliqué de recevoir de la marchandise en temps voulu, même lorsque cette dernière a été commandé dans les délais prévus" nous explique-t-on. Ainsi l'embarcation n'est arrivée que la semaine du 7 juin, et il a fallu commander de nouveaux pontons en urgence car ceux prévus n'étaient pas disponibles. Mais maintenant tout est prêt pour les habitants du coin ou les touristes (on rappelle qu'on est à 2km du château de Chenonceau).

Le bac voguera juste le week-end en juin puis tous les jours de juillet-août, et même jusqu'à mi-septembre. On pourra l'emprunter dès 8h du matin (9h en juin), jusqu'à 22h en juillet, 21h30 du 1er au 15 août, 21h jusqu'au 31, 20h30 en septembre. Capacité à bord : 5 personnes et 5 cyclistes à la fois et pas besoin d'attendre longtemps car la rivière n'est pas large (80m). En quelques minutes on a posé le pied à terre. Du coup il n'y a pas d'horaire : dès que quelqu'un se présente, ce sera possible de traverser.

Projet à but non lucratif, le bac de Civray est une opération à 30 000€ financé en partie par le Conseil Départemental et des partenaires privés. La traversée sera gratuite mais il y aura une caisse pour les pourboires.

Photos : Jean-François Souchard