Indre-et-Loire

VIDEO : Une table complètement inédite élue invention de l’année en Indre-et-Loire

Elle a été imaginée par Noémie Thierry et son frère.

Les consignes sanitaires liées à la crise Covid ont empêché l’organisation normale du Salon des Jeunes Inventeurs de Monts, l’événement annuel dédié aux nouvelles créations tourangelles. Il y a quand même eu une édition 2021 avec vote en ligne pour déterminer les meilleurs projets de l’année et c’est une fratrie qui a remporté le 1er prix : Noémie Thierry et son frère ont imaginé l’Uni Table, « la première table transportable, montable et démontable, dédiée aux personnes en fauteuil roulant et en situation de handicap. »

Les deux jeunes gens ont eu leur idée lors d’organisations d’ateliers, constatant les moments d’inconfort de stagiaires. Ils ont donc cherché à y remédier :

« Pour certaines personnes c’est un problème quotidien. Il existe des modèles adaptés mais ils n’offrent pas le même confort, ne sont pas transportables et leur prix empêche les familles d’en acheter plusieurs, par exemple pour en avoir une à la maison et une autre chez les grands parents. C’est aussi un problème quand on change d’école : les collectivités achètent un équipement affecté à un établissement et il faut faire une nouvelle demande de table adaptée lorsqu’on passe au collège, par exemple. »

L’Uni Table est imaginée pour résoudre ces problèmes. Répartie dans 4 caissons de rangement, elle pèse une quarantaine de kilos et se monte ou se démonte en 2 minutes 30. Ses pieds sont équipés d’encoches qui permettent de mettre le ou les plateaux à la bonne hauteur, selon la taille de son fauteuil roulant. La surface de la table est modulable : lisse, antidérapante, aimantée ou à trous, ce qui permet de multiplier les usages. On peut ajouter des accessoires pour ranger stylos et clés USB mais aussi installer un plan incliner « pour réduire la fatigue visuelle ou s’adapter aux amplitudes de mouvements. »

 

Pour sa part, le collège Georges Brassens d’Esvres a été primé pour l’Ecotree, un projet de mobilier urbain connecté et autonome en énergie, à intégrer dans des lieux peu ou pas végétalisés. Il est composé de plantes et produit sa propre énergie pour arroser les plantes, à base de récupérateur d’eau de pluie et de capteurs photovoltaïques. On peut même y recharger son téléphone ou sa tablette.

 

Enfin, retenez que le 1er prix junior a été décerné à un robot autonome qui ramasse les déchets, un engin créé par Sacha Lepresle. « Il pourrait être un moyen pour les villes d’offrir à leur population un environnement plus propre tout en assurant le tri des déchets permettant leur recyclage » explique-t-il.