Indre-et-Loire

Covid-19 en Touraine : l’épidémie régresse, la vaccination accélère

Et l’hôpital reste surchargé.

Du 18 au 24 avril, on a réalisé 17 223 tests Covid en Indre-et-Loire donnant 1 743 résultats positifs soit 10,1%. Ce chiffre est légèrement inférieur à la moyenne régionale de 10,5% et également plus élevé que le dernier bilan de l’Agence Régionale de Santé publié lundi. Un recul de l’épidémie mesuré mais continu depuis quelques jours, et qui se vérifie aussi sur le taux d’incidence : 287 cas pour 100 000 habitants ce mercredi en Touraine et 333 pour le territoire de Tours Métropole, soit une dizaine de points de moins en 48h.

Néanmoins, la tension hospitalière reste très élevée : 60 patients dans les services de réanimation, 100 dans les services de médecine du département. Des chiffres comparables à ceux de la première vague. On dénombre désormais 341 décès depuis le 1er septembre à l’hôpital et 237 dans les EHPAD et autres établissements d’accueil, chiffre qui n’avait pas bougé depuis des semaines et qui vient de progresser après l’enregistrement d’une nouvelle victime du coronavirus. Depuis 15 mois, ce sont 2 489 personnes qui ont péri après une infection Covid en Centre-Val de Loire.

Concernant la vaccination, 135 000 personnes ont reçu au moins une dose dans le département et quasiment 45 000 en ont eu deux, soit 7,5% de la population.

Selon la préfecture, en 3 semaines depuis début avril, les centres de vaccination ont réalisé autant d’injection que sur les trois premiers mois de 2020. Et ça devrait encore s’accélérer avec l’octroi de doses supplémentaires par le gouvernement. Selon les autorités, 99% des résidents d’EHPAD sont vaccinés, 76% avec 2 doses. 83% des 70-74 ans ont reçu au moins une injection, 13% en ont eu deux. 38 000 injections d’AstraZeneca ont eu lieu chez les médecins voire parfois directement au domicile des patients (dont 4 000 la semaine dernière).

Pour que tout le monde ait accès aux piqûres, des créneaux ouvrent chaque semaine pour certains publics prioritaires (habitants de communes rurales, personnes âgées limitées dans leurs déplacements.