Indre-et-Loire

[Photos du jour] Une nuit de lutte contre le gel à Montlouis-sur-Loire

Avec bougies et hélicoptères.

C'est la hantise des vignerons mais aussi des responsables de vergers... Le gel de printemps, celui qui vient griller les bourgeons et peut réduire à néant une récolte de fruits en quelques heures. Alors que le printemps éclos, les températures plongent dans le négatif cette semaine. L'angoisse est à son comble. Reportage au Domaine Jousset de Montlouis-sur-Loire...

4h du matin, 1 000 bougies parsèment le vignoble du couple montlouisien pour tenter de préserver les bourgeons du gel, et sauver la récolte de raisins 2021. La chaleur peut réchauffer l'air et limiter les dégâts.

De nombreux feux sont alimentés régulièrement. Le paysage est irréel, comme apocalyptique. Les fumées couvrent tout le vignoble. Les voisins se protègent également, le souvenir des années précédentes encourage à agir. Plusieurs récoltes ont été ruinées ou fortement impactées, diminuant les revenus des exploitations et leurs débouchés.

Pause café après l’allumage de tous les feux.

6h30, l’hélicoptère décolle pour attiser les feux et rabattre la fumée sur les vignes, pour augmenter la température de -4 à +2 degrés.

A chaque passage, de gigantesques gerbes de braises s’envolent, réchauffant l’air. Le procédé est coûteux (plusieurs milliers d'euros partagés entre les différentes exploitations) mais plutôt efficace.

Le jour est tout juste levé, Bertrand Jousset palpe les bourgeons pour estimer l’efficacité de cette bataille nocturne qui s’achève. C'est l'heure de vérité.

Bertrand fait le bilan avec ses collaborateurs disséminés sur les parcelles, et attend les prochaines informations météo pour savoir s' il faudra recommencer une nuit de lutte contre le gel. L'alerte n'est pas terminée, elle va même durer plusieurs semaines.

Pascal Montagne