Indre-et-Loire

[En vitrine] On peut gagner 1 000€ en inventant un jeu de société

C’est ce que propose une entreprise de Tauxigny.

Voilà une idée amusante venue du Sud-Touraine : l’entreprise WDK de Tauxigny qui est spécialisée dans l’univers du jeu et du jouet lance une plateforme où l’on peut créer son propre jeu de société. Son nom : Widyka. Un concours qui fait appel à l’inventivité et qui peut vous faire gagner jusqu’à 1 000€ en chèques cadeau si vous remportez le gros lot. Certains projets d’internautes pourraient même un jour se retrouver dans les rayons de nos supermarchés ou en ligne sur les sites de ecommerce. On en parle avec Marine Camus qui pilote cette initiative…

-----------

Comment est née cette idée ?

En échangeant avec nos clients et notre communauté on s’est aperçus que plusieurs personnes avaient intégré des variantes à nos jeux ou imaginé de nouvelles règles. Alors pourquoi pas leur laisser la parole pour imaginer les jeux de demain.

C’est vrai que c’est un peu un sport national français de changer les règles des jeux de société…

Tout le monde imagine de nouvelles règles, même si parfois c’est pour essayer de gagner plus facilement !

Et vous avez constaté que les gens étaient imaginatifs ?

Hors crise sanitaire, quand on se déplace en salon pour présenter nos jeux et les faire tester, les gens intègrent de nouvelles variantes, imaginent d’autres univers quand nos jeux leur font penser à d’autres jeux ou personnages. Ça arrive qu’ils nous donnent de bonnes idées.

Si je veux participer je dois faire quoi ?

Il suffit de télécharger un formulaire avant le 21 avril sur le site Widyka.com, trouver un nom de jeu puis imaginer une règle simple que l’on peut comprendre en 10 minutes. On peut joindre des vidéos, des dessins, des photos en cas de test avec les amis et la famille… Le 26 avril nous afficherons le nom de 5 gagnants, on ouvrira alors un vote pour désigner les jeux préférés des internautes.

Donc je n’ai pas forcément besoin de fabriquer mon jeu pour gagner ?

En effet, il suffit d’imagination, que ce soit accessible aux enfants comme aux adultes avec une règle qui détermine comment on gagne ou on perd. Cela peut être un jeu de cartes de plateau, de dés… Pas de limites ! Simplement il faut raconter une histoire. Si le jeu n’est pas abouti en termes d’illustration, de dessin… Pas grave ! Il faut surtout que l’on sache comment y jouer de façon simple. A ce jour nous avons déjà reçu plus de 30 participations.

Que pensez-vous des premiers retours ?

Je ne pourrais pas vous dire grand-chose mais il y a de bonnes idées (des jeux de carte avec des chiffres, de plateau, de dés), c’est encourageant !

Constatez-vous le boom des jeux de société dont on parle beaucoup depuis le premier confinement anti-Covid ?

Les familles ont eu du temps pour se retrouver et partager des moments ensemble ce qui a en effet conduit à un boom des ventes, en particulier pour les jeux pour les enfants et les parents. On peut dire que nous avons été en quelque sorte les gagnants de ce contexte particulier. Par exemple Because Potatoes a beaucoup de succès en ce moment : c’est un jeu de cartes où il faut créer des enchaînements de patates aux accessoires rigolos comme des slips.