Indre-et-Loire

A Civray-de-Touraine, un bac pour remplacer le pont en travaux

Aux grands maux les grands remèdes.

Une commune littéralement coupée en deux… Depuis début 2021 le pont qui traverse le Cher est complètement fermé à Civray-de-Touraine… Il va être remplacé par un ouvrage neuf et ne rouvrira pas à la circulation avant début 2022. La circulation des voitures est déviée par les autres ponts de Bléré et Chisseaux mais pour les piétons et les vélos c’est un peu plus compliqué…

En hiver la fréquentation de la route par cyclistes et personnes à pied n’est pas très importante mais aux beaux jours c’est autre chose. L’absence de pont devient alors un gros handicap, que ce soit pour les loisirs ou le tourisme (on est à 2km du château de Chenonceau et sur le parcours du Cher à Vélo).

La solution ? Une bonne vieille méthode quand on doit passer d’une rive à l’autre sur un cours d’eau… Le bac ! Et c’est le choix fait par la mairie de Civray. « Au départ c’est une idée de Jean-François Souchard qui dirige la société Canoë et Compagnie. Il en avait parlé comme une blague à l’été 2019 puis en creusant le sujet on s’est rendu compte que c’était jouable » raconte Nils Hornet, engagé par la mairie en service civique. C’est lui qui chapeaute le projet.

L’idée c’est de proposer une traversée de la rivière 7 jours sur 7 pendant les mois de juillet-août mais aussi les week-ends de juin et septembre. L’idée de faire fonctionner le service pendant une journée de la semaine est également à l’étude.

Commandé à la société tourangelle Naukit, le bac en question pourra transporter 5 piétons et 5 cyclistes en même temps. Equipé d’un petit moteur, il traversera les 80m du Cher en quelques minutes à peine donc pas d’horaire : dès qu’une personne se présente elle pourra embarquer et passer de l’autre côté, « par exemple pour aller à la boulangerie » souligne Nils Hornet. Les premières courses sont prévues pour juin, dès la remontée du barrage à aiguilles qui régule le courant de la rivière.

Les horaires ne sont pas encore bien définis mais l’idée de la mairie est d’avoir une grosse amplitude, au moins 8h par jour voire 12 ou 13 pour l’été (9h-22h aux beaux jours c’est vrai que ça peut être sympa !).

Projet à but non lucratif, le bac de Civray est une opération à 30 000€ financé en partie par le Conseil Départemental et des partenaires privés. La traversée sera gratuite mais il y aura une caisse pour les pourboires. Un financement participatif doit également être lancé pour financer un élargissement des horaires. « L’idée est que ce soit dynamique pour les touristes comme les habitants » résume Nils Hornet qui envisage une inauguration festive dès que possible mais aussi des liens avec les festivals Jour de Cher ou Les Pieds dans la Sauce s’ils sont maintenus.

Olivier Collet