Indre-et-Loire

Le coronavirus accélère sa diffusion en Indre-et-Loire

C’est désormais le 2e département le plus touché de la région.

Faut-il s’inquiéter des derniers chiffres de l’épidémie de Covid dévoilés ce lundi par l’Agence Régionale de Santé ? Il est encore un peu tôt pour le dire mais il y a une chose sûre et certaine : la maladie progresse dans le département. Il y a quelques jours c’était l’un des moins touchés de la région… Il se rapproche désormais de l’Eure-et-Loir, territoire sur la liste des 20 départements en surveillance renforcée et qui pourrait subir de nouvelles restrictions dès le 1er week-end de mars si la situation ne s’améliore pas.

Concrètement, où en est-on en Touraine ?

Déjà, le taux de tests positifs a gagné un point en une semaine. On est désormais à 6,3% soit 1 181 cas détectés du 20 au 26 février, pour un total de 18 665 tests réalisés (le chiffre le plus élevé de la région, on est à 17 000 dépistages pour le Loiret avec une population pourtant supérieure).

Ensuite, le chiffre le plus scruté par les autorités : le taux d’incidence. Il atteint 195 cas pour 100 000 habitants en Indre-et-Loire, encore loin du seuil d’alerte fixé à 250 mais proche de l’Eure-et-Loir (253) et loin devant les autres départements du Centre-Val de Loire plutôt autour des 150. Par ailleurs, le taux d’incidence de Tours Métropole est à 214 cas pour 100 000 habitants quand Orléans est à 142. Une accélération en quelques jours qui pourrait être liée à l’essor du variant anglais, désormais majoritaire comme dans une trentaine d’autres départements du pays.

Et à l’hôpital comment ça va ?

80 personnes originaires du département sont hospitalisées en service de médecine conventionnelle, et 34 en réanimation. Des chiffres qui restent comparables à ceux de ces dernières semaines. Il y a une tension certaines sur les services mais pas d’embolie. Le nombre de décès continue lui de progresser : 475 depuis le 1er septembre, et 3 152 dans la région depuis le début de la première vague.

Enfin à propos de la vaccination : 66 117 personnes ont reçu deux doses en Centre-Val de Loire, et on franchira ce mardi le cap des 200 000 injections réalisées, 1ère et 2nde dose confondues. En Touraine, moins de 5% de la population est considérée immunisée contre la maladie, mais un peu plus de 56% des résidents d’EHPAD ont eu leurs deux piqûres.