Indre-et-Loire

[Coup de pouce] A Chenonceaux, un restaurant gastronomique cuisine gratuitement pour les étudiants

Un beau geste solidaire.

[Coup de pouce] c’est la rubrique d’Info Tours dédiée aux initiatives tourangelles que l’on souhaite encourager.

 ----------

Depuis le 30 octobre et le début du second confinement anti-Covid c’est rideau pour l’Auberge du Bon Laboureur de Chenonceaux, une table renommée de la vallée du Cher – et un établissement d’hébergement 4 étoiles avec piscine et spa qui vient de voir son Label Clef Verte renouvelé afin de récompenser sa démarche éco-responsable.

L’équipe du restaurant ne chôme pas totalement pendant cette période difficile pour la profession… Déjà, elle fait des tests et poursuit ses pérégrinations à la recherche de bons produits. Mais l’appel de la cuisine étant fort, elle reprend su service dès cette première semaine de mars. Pas pour des menus à emporter comme d’autres tables du département mais dans le but d’aider les étudiantes et étudiants précaires (il y en a énormément à cause de la crise sanitaire !).

Ainsi, chaque semaine, l’Auberge du Bon Laboureur va préparer des repas qui seront distribués gratuitement par l’Université de Tours. La remise des paniers se fera chaque mercredi de 11h à 13h, à chaque fois sur un site différent : le campus de Grandmont pour commencer le 3 mars, celui des Tanneurs le 10, l’IUT de Tours-Nord le 17, devant le Restau U des Deux-Lions le 24 et enfin devant la fac de médecine de Tonnelé le 31 mars. Un don de menus est également programmé à Blois début avril.

A chaque fois, le restaurant propose deux choix de plats : végétarien ou avec volaille voire poisson, selon l’arrivage.

Il est obligatoire de réserver à l’avance pour bénéficier de cette offre solidaire, ça se fait au plus tard le lundi précédant la distribution (heure limite : midi). Des créneaux de 15 minutes sont ensuite attribués pour récupérer sa commande, et ainsi éviter les regroupements et donc les risques de contaminations. Evidemment, la présentation de la carte étudiante sera obligatoire. D’autres restaurants doivent rejoindre l’opération. Il faut dire qu’ailleurs en France, des initiatives similaires ont pu être observées, notamment à Paris (avec des repas à 1€, le même prix qu’au Crous mais avec une qualité restaurant traditionnel) ou Colmar (gratuits comme à Tours).

Pour plus d’infos et réserver les repas ça se passe sur ce lien.