Indre-et-Loire

Super idée : un jeu de piste culturel en attendant la réouverture des salles de spectacle

Et ça se passe à Monts.

On veut de la culture et vite ! Sauf que pour l’instant on a juste le droit d’en voir sur écran ou dans les galeries d’art. Pas de musées, pas de spectacles… Les saisons culturelles sont à l’arrêt complet. « Comme toute structure on passe notre temps à reporter, annuler, construire et déconstruire » déplore Fabrice Passe au service culturel de Monts à quelques kilomètres au sud de Tours. Conséquence : « L’intégralité du mobilier urbain est rempli d’affiches pour des manifestations reportées ou annulées. On ne pouvait pas laisser ça comme ça, on avait envie de redonner de l’espoir à la population, lui montrer que la culture est toujours aussi importante. »

Ce constat est à la base de LA bonne idée du moment : remplir les panneaux pub de citations (Juliette Binoche, Albert Camus, André Malraux, Platon…). Même des proverbes. 19 affiches qui constituent autant d’indices pour un jeu de piste :

« Regarder des spectacles à la télé ça ne suffit plus. On voulait que la population puisse être active donc on a caché un indice dans chaque citation. Mis bout à bout ils forment une phrase. Les dix premiers qui nous l’enverront sur l’adresse mail [email protected] gagneront des places de spectacles au moment où l’activité reprendra. Les affiches resteront en place jusqu’au 7 mars donc pendant toutes les vacances. »

La ville de Monts, 8 000 habitants, a calé des spectacles jusqu’en décembre. « C’est compliqué car nous n’avons pas de visibilité, on ne sait pas où on va. Normalement j’ai un spectacle dans 15 jours… A priori il ne se fera pas mais dans une structure publique l’a priori ça ne suffit pas » note Fabrice Passe. « Je ne veux pas avoir l’air de me plaindre constamment mais cette situation ne nous permet pas de travailler sur les questions de fond. C’est dur à vivre professionnellement » explique le coordinateur culturel, inquiet pour la reprise :

« Nous aurons beaucoup de reports à caler avant de programmer des nouveautés car nous ne pouvons pas programmer 40 spectacles par an au lieu de 20, le portefeuille des spectateurs n’est pas extensible. Pendant toute cette période les artistes n’auront aucune visibilité. Cette phase de récession va être compliquée. »

Prévu en septembre après report, le concert de Ben l’Oncle Soul a rapidement affiché quasi complet « ce qui prouve que l’on a une demande » se réjouit Fabrice Passe. En attendant cette reprise que tout le monde espère, Monts peut tout de même faire venir des artistes en résidence à l’Espace Jean Cocteau comme le collectif Le Poulpe pour sa création Good girl puis Le Chat Perché et sans doute une association de danse prochainement.

Enfin, la commune envisage un ciné drive in (où le public reste en voiture) pour le 3 juillet, dans l’optique d’une persistance de mesures sanitaires strictes face à l’épidémie.

Olivier Collet