Indre-et-Loire

L’Europe autorise le vaccin Moderna, la Touraine et Monts en pole position

L’entreprise Recipharm va participer à sa production.

Après le vaccin Pfizer / BioNTech, voici le vaccin Moderna. Ce mercredi, les autorités sanitaires de l’Union Européenne ont autorisé la distribution de la formule du labo américain pour tenter de juguler l’épidémie de Covid-19. Il faut encore l’accord des hautes instances médicales françaises mais il devrait suivre rapidement ce qui permettra de le mettre en circulation sur le territoire.

Comme Pfizer, Moderna a développé un vaccin dit à ARN messager, nouvelle technique qui n’inocule pas directement le virus désactivé ou atténué dans le corps mais une sorte de formule pour aider l’organisme à se prémunir en cas d’infection. Son efficacité serait de 94,1% d’après ses concepteurs et il faut deux doses à 4 semaines d’intervalle pour garantir ce taux d’immunité. Quelques effets secondaires peuvent subvenir : douleur au point d’injection, fatigue ou maux de tête. Avantage : pas besoin de le conserver à -80° comme son concurrent mais « seulement » à -20°, ce qui facilite son transport.

Ce vaccin, pour le marché européen, il sera en partie produit par le groupe suédois Recipharm sur son usine de Monts. 2 millions d’€ ont été investis pour se préparer à cette nouvelle mission. Une soixantaine d’emplois devraient être créés. L’Union Européenne a commandé 160 millions de doses de ce produit, de quoi vacciner 80 millions de personnes soit quasiment toute la population d’un pays comme l’Allemagne.

Photo d'illustration.