Indre-et-Loire

Moins de cas détectés, plus d’hospitalisations : le dernier bilan Covid en Indre-et-Loire

Et des incertitudes sur la suite du déconfinement.

Chaque jour l’Agence Régionale de Santé publie un bilan de l’évolution de la pandémie de coronavirus en Centre-Val de Loire. En Touraine, 5 057 tests ont été effectués entre le 28 novembre et le 4 décembre dont 426 qui ont révélé un résultat positif ce qui fait un taux de personnes infectées de 8,4%. En fin de semaine dernière, ce chiffre était plus élevé : 9,2% et 9,4% dans l’agglomération de Tours (contre 8,9% désormais).

L’Indre-et-Loire est actuellement le département de la région où l’on recense le plus faible taux d’incidence de la Covid-19 avec 70 cas pour 100 000 habitants contre 130 dans le Loiret avec 10,8% de tests positifs.

Néanmoins, à l’hôpital, la pression reste conséquente : 95 personnes infectées par le nouveau coronavirus sont actuellement soignées dans les services de médecine d’après l’Agence Régionale de Santé soit 18 de plus que vendredi. En réanimation, on compte actuellement 33 malades Covid alors que l’on en recensait 32 le 4 décembre. Les chiffres restent néanmoins inférieurs à ceux du Loiret avec 43 personnes en soins intensifs.

Depuis le début de l’épidémie en mars dans notre région, on totalise 1 812 décès, 832 depuis le 1er septembre dont 199 en Indre-et-Loire qui est pour le coup le département où le virus a le plus tué en 3 mois (174 morts dans le Loiret).

Le gouvernement doit faire un nouveau point sur l’évolution nationale de la maladie d’ici la fin de la semaine. Pour l’instant, les chiffres des nouvelles contaminations au niveau national restent supérieurs à l’objectif fixé par le président, c’est-à-dire 5 000 cas supplémentaires en 24h. Si cet objectif n’est pas atteint, l’allègement du confinement pourrait être retardé (on pense à la réouverture des musées, des théâtres ou des salles de cinéma mais aussi à la possibilité de sortir sans attestation). Le couvre-feu de 21h à 7h qui doit remplacer le confinement à partir du 15 décembre pourrait par ailleurs se voir étendu, peut-être dès 17h.

Rien n’est décidé, c’est le 1er ministre qui fera les annonces. Néanmoins le monde de la culture où les familles qui envisagent de se retrouver pour les fêtes attendent la suite avec une certaine fébrilité…