Indre-et-Loire

[Le saviez-vous ?] Portrait-robot des hôtels en Indre-et-Loire

Plus de 5 000 chambres disponibles.

C’est un secteur qui souffre de la crise sanitaire liée à l’apparition du nouveau coronavirus : moins de touristes au printemps et cet automne, moins de voyageurs d’affaire depuis plus de 6 mois… Les hôtels ont bien du mal à faire le plein en Indre-et-Loire. Mais alors, que représente l’activité hôtelière dans le département en 2020 ? On a plongé nos yeux dans la banque de données en accès libre de la région Centre-Val de Loire et on en a extrait quelques chiffres…

-------------

Nombre d’établissements : il y en a 165 de recensés sur cette liste, dont une centaine qui font à la fois hôtel et restaurant.

Répartition géographique : en toute logique les hôtels tourangeaux se situent principalement dans l’agglomération de Tours. La ville centre en compte une quarantaine auxquels s’ajoutent une grosse trentaine d’établissements en première et deuxième couronne. La ville d’Amboise compte à elle seule une quinzaine d’établissements, 4 pour la ville de Loches et 6 à Chinon.

Quelle catégorie d’établissement ? Les 2 et 3 étoiles sont les plus fréquents avec à chaque fois plus de 50 entreprises répertoriées dans notre département. La Touraine dispose d’une vingtaine de 4 étoiles soit à peu près autant que d’établissements non classés. On compte un seul établissement ultra-luxe avec 5 étoiles (le Château d’Artigny à Montbazon, en attendant un projet près des Halles de Tours) et moins d’une dizaine d’hôtels avec une seule étoile.

Hôtel de chaîne ou entreprise indépendante ? Plus de 60% des hôtels d’Indre-et-Loire affichent le logo d’une chaîne, principalement Logis, groupe Accor (Ibis, Novotel, Mercure…), Campanile ou Best Western.

Nombre de chambres : nous en avons compté plus de 5 300, les plus petits hôtels en comptant à peine 4 et plusieurs gros établissements dépassant largement la centaine de lits. En moyenne on est à une trentaine de chambres par adresse.

Equipements : en Indre-et-Loire, 242 chambres accessibles aux personnes à mobilité réduite ont officiellement été déclarées, dont 42 pour un seul établissement (le village VRF de Fondettes, dédié à des accueils spécifiques). Plus de 600 chambres familiales pour 2 adultes sont disponibles soit un peu plus de 10% de l’offre totale. En dehors des équipements désormais incontournables (wifi, coffre-fort, bar, garage à vélo…), on en trouve quelques-uns moins communs (boulodrome, ou borne de recharge pour véhicules électriques, au domaine La Tortinière de Veigné).

 

Langues parlées : logiquement beaucoup de réceptionnistes pratiquent l’anglais, l’allemand, l’italien, l’espagnol, parfois le portugais… Et puis de temps en temps l’arabe, le roumain ou le russe.

Labels : une soixantaine d’établissements d’Indre-et-Loire disposent du macaron Loire à Vélo signifiant une attention particulière aux cyclotouristes, de plus en plus nombreux dans le département. Une petite dizaine disposent du label Tourisme et Handicap et 2 affichent leur démarche écologique avec la charte Clef Verte (Auberge du Bon Laboureur et Le Grand Monarque).