Indre-et-Loire

La taxe foncière 2020 devrait rapporter 331 millions d'€ en Indre-et-Loire

8 millions de plus qu'en 2018.

C'est la saison des impôts locaux : même si la plupart des foyers ne paient plus la taxe d'habitation suite aux réformes voulues par Emmanuel Macron, il reste la taxe foncière pour les propriétaires. Son montant dépend de plusieurs critères, notamment un taux établi par les communes qui peuvent le faire varier à la hausse ou à la baisse. Néanmoins il est stable la plupart du temps, c'est le cas par exemple depuis 2015 à Tours. D'autres facteurs peuvent faire évoluer la facture, notamment via l'Etat.

Selon des chiffres communiqués par la Direction des Finances Publiques d'Indre-et-Loire, en 2019, près de 300 000 avis de taxe foncière ont été émis pour le département (pour un total de 352 000 foyers fiscaux). Le produit de l'impôt s'élevait à 314 millions d'euros en 2018, 323 millions d'euros en 2019 et il est estimé à 331 millions d'euros pour 2020, soit une augmentation d'environ 5,5% sur les 2 dernières années.

En moyenne l'an dernier, chaque foyer soumis à la taxe foncière a payé 1 037€ (ça dépend de la commune, de la surface et des revenus). 134 000 avis étaient d'un montant supérieur à 750 euros.

En 2019, 77% des contribuables ont payé leur taxe foncière de façon dématérialisée : 35% étaient mensualisés, 18% avaient opté pour le prélèvement à l'échéance et 24% ont payé en ligne via leur espace particulier, les autres ont opté pour un versement en chèque ou en espèces. Rappelons qu'il est possible de faire ses démarches sur www.impots.gouv.fr, les sites des impôts étant uniquement ouverts le matin de 9h à 12h (et l'après-midi sur rendez-vous).

A propos de la taxe d'habitation, seuls 66 500 foyers fiscaux devront s'en aquitter cette année. En revanche attention : si vous avez un téléviseur vous devrez encore payer la contribution au financement de l'audiovisuel public (date limite fin novembre).