Indre-et-Loire

En Touraine, des véhicules électriques pour transporter les enfants avec un handicap

Mais aussi les étudiants.

Une petite nouveauté de la rentrée annoncée au milieu de l’automne : désormais les enfants et étudiants en situation de handicap vont rouler dans des véhicules qui ne rejettent par de CO2. Ce vendredi le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire a annoncé l’acquisition de 11 voitures électriques fonctionnant sur batterie et exploités par la société Transdev Touraine.

Pour cette année scolaire 2020-2021, 580 jeunes sont transportés chaque jour entre leur domicile et leur établissement scolaire.

Alors que la région Centre-Val de Loire est en charge du transport tout public avec le réseau Rémi, c’est le Département qui organise celui des enfants et étudiants handicapés. Il a ainsi établi 140 circuits de ramassage scolaire pour desservir un total de 125 établissements sur l’ensemble du territoire tourangeau. Le service représente une enveloppe annuelle de 3,8 millions d’€ soit 6 600€ par passager.

De son côté, la région Centre-Val de Loire a commencé à étudier la possibilité de faire rouler des bus électriques sur les lignes Rémi mais l’essentiel de son parc de car fonctionne avec des carburants thermiques. C’est également le cas pour le réseau Fil Bleu de Tours Métropole à l’exception de quelques minibus électrique qui sont en circulation à Tours-Centre, Tours-Nord et Joué-lès-Tours. L’acquisition de bus au gaz était envisagée pour cette année mais elle a été reportée à 2021 pour sa première tranche. L’arrivée de ces véhicules dans l’agglomération est retardée par la crise sanitaire mais aussi soumise à la réalisation de travaux Rue Edouard Vaillant, un axe très emprunté par les bus mais avec un pont trop bas pour qu’ils passent sans risquer un accident.