Indre-et-Loire

5 musées incontournables pour cet été en Touraine

Des boules, des poires, des lettres...

L'Indre-et-Loire ne manque pas de musées, les plus connus étant le Musée des Beaux-Arts de Tours, le Centre de Création Contemporaine ou le Musée du Compagnonnage. En faisant quelques kilomètres ou pas de côté, il y a plein d'autres belles options pour vous cultiver dans le département, les voici :

-----------

Musée - Hôtel Morin à Amboise :

Classé monument historique depuis pile 140 ans, le Musée - Hôtel Morin fut la maison particulière de Pierre Morin, trésorier de Louis XII. Construite entre 1501 et 1505, elle devint au XVIIIe siècle le palais ducal du duc de Choiseul, puis le siège de la mairie de la Révolution française aux années 1970. Dès cette période, le bâtiment se transforme en musée regroupant des dépôts nationaux et les collections acquises par les municipalités successives.

Jusqu'au 20 septembre vous pouvez y découvrir une exposition sur l'histoire de La Poste. Attention, le port du masque est obligatoire.

Plus d'infos ici.

Picrouboule à Lerné :

Un nom original qui interpelle. Ce musée met en avant le jeu de la boule de fort. Un sport méconnu du grand public qui est encore pratiqué par quelques passionnés. Sur une piste incurvée de minimum 21 mètres de long, les joueurs font rouler une boule légèrement aplatie. L'objectif est de se approcher le plus possible du “maître”, sorte de cochonnet. Pas simple quand un des côtés de la boule est plus lourd que l’autre rendant la trajectoire incertaine.

La visite du musée débute par une petite vidéo expliquant les origines du jeu, ainsi que la fabrication de ses différents éléments. Juste après un des bénévoles de l’association explique la pratique contemporaine de ce sport tout en montrant les différents accessoires utiles.

Plus d'infos ici.

La Maison de la Poire Tapéeà Rivarennes :

Une envie de sucré ? Rien de mieux que de se rendre à la Maison de la Poire Tapée. Cette spécialité culinaire revenu au goût du jour représente un véritable savoir faire de Rivarennes. Comme son nom l’indique la poire est tapée pour la rendre plate. Il n’est évidemment pas question de la faire avec un fruit frais. Avant de passer à cette étape de la production, la poire est séchée. En moyenne 130 heures de déshydratation sont nécessaires.

Si vous décidez de vous rendre à la Maison de la Poire Tapée, un petit film vous en apprendra beaucoup plus sur les origines de cette spécialité et sur la production actuelle. Juste après, le moment tant attendu arrive : la dégustation. Vous pourrez donc goûter à la poire tapée classique, la réhydratée au vin et la marmelade.

Plus d'infos ici.

Espace Culturel Osier Vannerieà Villaines-les-Rochers

Le village est connu pour la culture de l’osier et son tressage. Plus de 40 vanniers sont présents dans la commune et aux alentours. Donc logique d’y trouver un espace culturel autour de l’osier et de la vannerie dans lequel se situe un musée.

Grace à une vidéo de présentation et la visite, vous y découvrirez les secrets de l’osiériculture, un atelier d’un vanier, les différentes techniques de tressage ainsi que leur lien avec le village. Jusqu’à fin août, une exposition temporaire vient compléter la visite. Elle présente une oeuvre de chaque vanier qu’il y a eu à Villaines-les-Rochers jusqu’à présent. Si votre enfant a peur de s’ennuyer, pas de panique ! Un parcours avec des quiz et des jeux sensoriels est prévu.

Plus d'infos ici.

La Maison du Souvenirà Maillé

La Maison du Souvenir de Maillé évoque un massacre de la Seconde Guerre mondiale souvent occulté. Le 25 août 1944, le village a bien failli disparaître. Ce jour-là, alors que Paris est libéré, des troupes allemandes encerclent le bourg. Les habitants, habitués à la présence des soldats depuis le début de l'Occupation, ne se méfient pas. Puis, un bataillon SS entre dans le village et commence à massacrer les hommes, les femmes, les enfants, et même les animaux. Le témoignage de quelques survivants a permis à cette histoire de ne pas être oubliée. D'ailleurs une vidéo regroupant une partie de ces récits est présentée aux visiteurs.

La Maison du Souvenir se situe dans un ancien café, un des rares bâtiments du centre de Maillé à avoir échappé à la destruction. La visite vous permettra de découvrir le contexte historique, le déroulement du massacre, la reconstruction et le travail de mémoire.

Plus d'infos ici.