Indre-et-Loire

Retour de tous les élèves au collège : les mesures sanitaires en Indre-et-Loire

Elles seront en vigueur pendant 2 semaines, jusqu’aux grandes vacances.

Il y a tout juste un an, le gouvernement reportait le brevet des collèges pour cause de canicule. Cette année, l’examen n’aura pas lieu pour un autre cas de force majeur : l’irruption du nouveau coronavirus. Néanmoins, les collèges d’Indre-et-Loire sont ouverts et les élèves sont tous censés y retourner à partir du lundi 22 juin, jusqu’au vendredi 3 juillet. C’est en tout cas ce qu’espère le président de la République.

Afin de s’adapter aux souhaits du chef de l’Etat, le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire a dû adapter les mesures sanitaires en vigueur depuis le 18 mai dans les 54 collèges publics du territoire. Plus de limite de 15 élèves par classe : tous les enfants pourront venir en cours de la 6e à la 3e, « nous allons même pouvoir reprendre les travaux en groupe » explique le vice-président en charge des questions d’éducation, Judicaël Osmond. Par ailleurs, il ne sera plus nécessaire de désinfecter les salles de classe trois fois par jour mais seulement une fois (avant l’arrivée des enfants, ou après leur départ). Le protocole du gouvernement prévoit tout de même une aération des pièces 3 fois par jour et un nettoyage aux produits virucides pour les surfaces de contact des établissements (poignées de porte, interrupteurs…).

Un point important pour les élèves : il faudra continuer de porter le masque en classe ou dans la cour de récréation. Contrairement aux écoles maternelles et élémentaires, les ados pourront se mélanger lors des pauses tant que la distanciation physique est respectée. Les bancs ou les tables des cours pourront être utilisés ce qui n’était pas le cas jusqu’ici, « et nous les nettoieront tous les jours » précise Judicaël Osmond.

A la cantine, les selfs reprennent leur fonctionnement normal à quelques détails près : si un enfant touche une assiette, il sera obligé de la prendre. Pas d’hésitation possible. Le pain sera lui distribué directement sur table, on ne se servira pas dans les panières. Tous les élèves pourront déjeuner au restaurant scolaire mais les tables devront être nettoyées entre deux passages. Enfin, le lavage des mains sera obligatoire avant et après le repas.

La grande question reste de savoir combien de jeunes seront réellement présents à deux semaines des grandes vacances et après 3 mois sans cours devant les profs. Le Conseil Départemental ne s’attend clairement pas à faire le plein.