Indre-et-Loire

Alerte ! 50% des Tourangeaux n’ont toujours pas déclaré leurs revenus (le 12 juin ce sera trop tard)

A cause du Covid, quasiment pas de rendez-vous physique pour vous aider.

Après le 8 juin, ce sera trop tard. Il vous reste un peu plus d’une semaine pour remplir votre déclaration de revenus 2019 par Internet si vous résidez en Indre-et-Loire (vous avez jusqu’au 12 si vous réalisez la démarche en renvoyant une déclaration papier). Le coronavirus ne vous permet pas d’échapper à ça… la mise en place du prélèvement à la source non plus. Pourtant, beaucoup de monde semble un peu à l’ouest : « Nous n’avons reçu que 117 000 déclarations, environ la moitié de ce que nous attendons » explique le directeur des finances publiques du département Thierry Pourquier. « Nous ne sommes pas big brother, nous ne connaissons pas tout de vos revenus. Par exemple quand vous faites des dons il faut l’ajouter vous-mêmes. »

Bref, ne trainez pas si vous voulez éviter les erreurs… et une pénalité de 10%.« Il faut le faire même si vous n’êtes pas imposable » rappelle le directeur. Pour rappel, 60% des foyers tourangeaux qui ne paient aucun impôt sur le revenu. Les 40% restants versent environ 530 millions d’euros au trésor public.

Si vous avez besoin d’aide pour réaliser l’opération, ne pensez toujours pas faire une visite dans les locaux du Champ Girault à Tours ou des autres centres du département. Ils sont fermés, Covid-19 oblige. A la place, « nous avons un accueil robuste par téléphone. Nous recevons plus de 1 000 appels par jour dans le département et nous avons triplé les effectifs au standard » assure Thierry Pourquier. Le numéro à connaître : 0 809 401 401, mais aussi le chat sur www.impots.gouv.fr.

Faut-il déclarer malgré la mise en place du prélèvement à la source ? Pourquoi je ne reçois pas de déclaration par courrier cette année ? Comment déclarer un don pour une association ?... Quelques exemples de questions posées aux agents : « Dans 99% des cas on peut trouver la réponse par téléphone »nous dit le directeur administratif.

Quand c’est plus compliqué, vous pouvez préprogrammer un rendez-vous téléphonique. Et si vraiment vous avez besoin d’assistance, on peut vous recevoir en face à face : « On commence à organiser des accueils physiques, pour l’instant on a traité une dizaine de cas particuliers, notamment pour des personnes déficientes visuelles » d’après Thierry Pourquier. Et toujours sur rendez-vous, avec en prime un respect des gestes barrières.