Indre-et-Loire

[#MIAM] Un étoilé à la maison : on a commandé au Château de Pray

Et c’était bien bon.

Les bars et restaurants d’Indre-et-Loire pourraient rouvrir le 2 juin. En attendant, la seule solution pour profiter de leurs services c’est la vente à emporter ou en livraison. Des dizaines d’établissements se sont lancés dans l’aventure et ils sont recensés sur notre carte participative. Y passer commande, c’est l’occasion de retrouver une cuisine qu’on apprécie… voire de découvrir des chefs qu’on ne connaissait pas.

C’était notre cas ce week-end avec une commande au Château de Pray de Chargé, près d’Amboise. Pas notre terrain de jeu habituel, mais ce restaurant avec une étoile Michelin propose des plats en livraison jusqu’à Tours. L’occasion est trop belle ! Tarif : 35€ pour le menu entrée-plat-dessert + 3€ pour le trajet. C’est comparable aux tarifs proposés par d’autres établissements du même standing dans le département avec une carte qui change toutes les semaines (2 entrées, 2 plats, 2 desserts, disponibles sur Facebook).

La commande se fait par téléphone en donnant son numéro de carte bancaire et la date de validité. Le jour J, on vous appelle quelques minutes avant l’arrivée à destination puis vous récupérez votre sac en quelques minutes, avec un accueil sympathique de l’équipe. A l’intérieur pas moins de 9 emballages pour trois recettes, autrement dit un menu en kit à monter soi-même ! Heureusement, certaines boîtes sont consignées (ce qui vous permet de bénéficier d’une réduction pour de prochaines commandes), les autres sont en bois ou parfois en matériaux recyclables, ce qui évite trop de déchets en plastique.

Dans le sac, on trouve une notice d’explications. Ainsi pour l’entrée – engrain bio en panisse, aigrelette au chèvre et jambon noir de Bigorre – il faudra passer les panisses au four, puis réaliser le dressage avec la faisselle, le concombre, le jambon et l’épeautre soufflé. Derrière il faudra achever la cuisson du filet de canette rôtie accompagné de betterave primeur et mûres de ronce. Enfin, à nous d'achever le montage du millefeuille praliné-citron. Bref, un repas livré sans se déplacer mais qui ne vous épargnera pas la vaisselle.

Et le goût, alors ? Pour l’entrée, on a un concombre parfaitement assaisonné, encore bien croquant. Le restaurant a été généreux sur l’épeautre soufflé, le jambon amène la gourmandise et les panisses juste sorties du four sont là pour apporter un peu de chaleur. Pour le plat, on colore légèrement canette et betteraves, le jus de mûre est excellent pour un bon accord sucré-salé avec le côté terreux de la betterave et la viande juste rosée. Enfin, en dessert, le millefeuille est terriblement craquant avec un yaourt citronné comme il faut et une mousse pralinée abondante (il nous en reste même pour tremper quelques gâteaux dedans lors d’un prochain goûter).

Bon à savoir : les recettes se conservent 3 jours entre leur fabrication et leur date limite de dégustation, donc vous n’êtes pas obligé.e de tout avaler sur le champ. Pour les photos, on a utilisées celles du Château car leur équipe est quand même bien meilleure que nous quand il s’agit de faire un dressage !