Indre-et-Loire

Amboise : le maire veut sauver son marché du vendredi

A peine rouvert, il a été interdit par la préfecture.

Le marché d'Amboise, c'est une histoire à rebondissements. Pendant le confinement le maire a choisi de l'interdire le vendredi et le dimanche quitte à être largement critiqué, mais Christian Guyon jugeait la mesure indispensable car il ne voyait pas comment il était possible de bien gérer l'affluence en pleine épidémie de Covid-19. A la place, la ville a organisé un système de soutien aux producteurs, notamment via un service de retrait de marchandises ou de livraisons.

Le confinement terminé, la commune a voulu rouvrir son marché... au moins le vendredi. Les commerçants ont donc été autorisés à se déplacer en bord de Loire pour le 15 mai à condition de bien espacer leurs stands quitte à reduire leur taille. 83 professionnels étaient répartis sur deux allées avec un sens de circulation bien défini, le port du masque en guise de consigne pour le public et une surveillance accrue pour vérifier que tout se passait bien.

Aux yeux de la préfecture les mesures étaient insuffisantes pour garantir une sécurité sanitaire. L'Etat interdit donc tous les marchés à Amboise (vendredi comme dimanche, même si le déballage dominical d'abord annoncé pour le 24 mai n'aurait pas repris avant juin). Dans un article publié sur le site de la municipalité, le maire fait part de son incompréhension :

"Cette décision est excessive pour ce qui concerne les marchés du vendredi. En effet, le dispositif transmis à la Préfecture à la fin du mois d'avril a été entièrement mis en place."

Dans un courrier envoyé ce lundi pour le bureau de Corinne Orzechowski à Tours, Christian Guyon réclame la réouverture du marché du vendredi quitte à mettre en place de nouvelles mesures :

  • Signalétique plus grande
  • Marquage au sol
  • Modification du sens de circulation
  • Obligation du port du masque pour la clientèle, les commerçants et les agents municipaux dans l'enceinte du marché

La mairie attend désormais la réponse de la préfecture d'Indre-et-Loire.