Indre-et-Loire

"Courage vous êtes nos exemples" : le message de lycéennes d'Amboise pour les soignants

C'est toute une classe qui se mobilise.

C'est un montage qui rassemble 19 visages, ceux de Kimberly, Maëlys, Illona, Ludivine, Maud, Manon, Lætitia, Karlyne, Cassandre, Océane, Manon, Léa, Manon, Victoria, Mélissandre, Emma, Maëva, Loren, Julie... Toutes élèves en Terminale section accompagnement soins et services à la personne au lycée Jean Chaptal d'Amboise.

Par ce montage, leur classe presque au complet a voulu porter un message aux équipes soignantes mobilisées dans la lutte contre le coronavirus : "nous, qui sommes pour certaines destinées à être infirmières, aide-soignantes ou encore ATSEM, éducatrices spécialisées... voulons remercier la totalité du corps médical, qui durant cette période très compliquée, sauve des vies, faisant des journées parfois de 10h même plus, en voyant peu leur famille, et pour certains, rejetés par des membres de la société. Nous voulons vous dire que vous étiez des exemples pour nous ! Notre futur tiendra grâce à vous ! Nous souhaitons avant tout, revêtir notre tenue professionnelle et vous montrer notre solidarité !" écrivent les jeunes femmes pour expliquer leurs démarche, également dirigée vers les autres professions mobilisées (routiers, commerçants, facteurs, agents de la propreté urbaine, policiers, gendarmes, pompiers...).

"Nous voulons parler de notre inquiétude concernant cette période compliquée, nous restons chez nous comme la plupart de la population, pour certaines en appartement, d'autres en maison, cela est compliqué" nous écrivent ces étudiantes, parmi lesquelles Ludivine Lefort et Maëlys Pasquet.

"Nous arrivons à avoir des cours, environ 15h par semaine, par Skype et nous remercions nos professeurs pour cela. Nous continuons à réaliser nos dossiers pour nos oraux de bac, dans l'incertitude et dans la confusion que tout ça se déroule. Nous sommes inquiètes que notre bac soit dévalorisé et avons l'impatience de retourner dans notre établissement scolaire. Nous nous soutenons au quotidien, nous nous entraidons pour les cours, ainsi que pour des choses de notre vie quotidienne. Hors les cours, nous nous occupons aussi de notre famille, qui pour certaines d'entre-nous, peut être atteinte du Covid-19.
Nous nous interrogeons sur notre futur, comment vont se passer nos études supérieures ? Va-t-on avoir toutes les capacités malgré le manque de cours ?"poursuivent les représentantes de la classe.