Indre-et-Loire

Le marché ferme à Bléré... mais rouvre à Langeais

Décisions différentes selon les communes.

Avec Amboise ou Azay-le-Rideau, elle faisait partie des communes qui n'avaient pas demandé de dérogation pour maintenir son marché après les annonces du premier ministre dans la semaine du 30 mars. Ce jeudi, la ville de Langeais annonce que, finalement, il y aura bienj des étals pour sa population ce week-end :

"Pour assurer un approvisionnement en produits frais et soutenir les producteurs locaux, la municipalité de Langeais a demandé une dérogation préfectorale. A partir du 5 avril, un marché strictement alimentaire sera de nouveau mis en place dans le respect des consignes de sécurité sanitaire en présence de la gendarmerie pour procéder à un contrôle systématique des consommateurs « venus seuls » (munis de l’attestation de déplacement)."

A l'inverse, la ville de Bléré se retrouve pénalisée.La préfecture interdit le grand marché du mardi (pas le petit) parce que les clients ne respecteraient pas les gestes barrières et que la ville ne ferait pas assez bien ces contrôles. Des affirmations contestées par le responsable de la municipalité qui a demandé un réexamen de la situation et veut bien améliorer les choses pour préserver l'activité.

Rappelons que la règle en vigueur est un maintien des marchés sur dérogation, sauf s'ils accueillent seulement une poignée de stands. Par exemple à Tours 6 grands marchés ont été conservés, mais le maire Christophe Bouchet n'a pas exclu d'ordonner des fermetures en cas de non respect des consignes, comme il l'a parfois observé à Coty.

Notre article détaillé sur les marchés est disponible ici.