Indre-et-Loire

[En vitrine] A Amboise, la guinguette c'est pour cette année !

Le projet est en cours de finition.

[En vitrine] c'est la rubrique d'Info Tours consacrée à l'actualité du commerce en Indre-et-Loire.

-----------

Depuis plusieurs années, les Amboisiens attendent qu’elle arrive : la guinguette. Chez Oscar et Suzette, c’est ainsi qu’il faudra la nommer.

Posée en contrebas des quais du Général de Gaulle, à deux pas du marché, elle est dans les tuyaux depuis un bon moment. Les porteurs du projet espéraient initialement l’inaugurer en 2019, mais, entre lourdeurs administratives et retard dans la construction de la structure, l’ouverture n’aurait pu se faire avant le mois de juillet. Si bien que les acteurs du projet avaient à l’époque préféré la remettre d’un an, ce qui avait d’ailleurs frustré un certain nombre de ligériens.

Annabelle qui travaille sur le concept depuis maintenant 3 ans nous indique que dorénavant, la majeure partie des obstacles à la mise en exploitation de la guinguette sont levés. L’ouverture devrait ainsi intervenir au printemps. A ce stade, une participation en ligne est ouverte. Elle a généré près de 1 500€ de promesses de dons, pour un objectif fixé à 2 000 voire 3 000€, et destiné à financer les dernières dépenses à engager.

Le lieu s’adressera selon Annabelle à une clientèle de toutes les tranches d’âge. Si le projet vise essentiellement les locaux, il va de soi que les touristes de passage seront également les bienvenus, dans une ambiance toute dédiée à la détente. L’établissement sera ouvert quotidiennement, entre 10h et minuit. Pour ce qui est de la programmation artistique, il est un peu tôt pour évoquer le sujet, qui a besoin d’être encore affiné.

La guinguette fonctionnera dans un premier temps avec trois personnes, Annabelle, donc, Anthony le cuisinier et Patrick, le barman. Une équipe susceptible de s’étoffer, spécialement durant la forte saison.

Le regard des commerces amboisiens

Quel est le point de vue des restaurateurs et autres cafetiers du centre-ville, qui pourraient éventuellement voir ce nouveau voisinage d’un mauvais œil ?

Contactés par nos soins, 4 d’entre eux portent un regard assez bienveillant sur le projet, qui pourrait redynamiser le cœur de la cité. Néanmoins, Yann Poullain, gérant de l’Atelier, au pied du château, déplore l’emplacement. Il estime qu’il aurait été plus pertinent de positionner la guinguette sur l’île d’Or, ou sur la rive nord de la Loire. Par ailleurs, la taille du futur établissement lui semble disproportionnée pour une petite ville telle qu’Amboise. Et d’ajouter qu’après un ou deux ans d’exploitation de la guinguette, une étude de la municipalité serait la bienvenue, afin de pointer d’éventuelles conséquences néfastes sur les restaurateurs locaux.

De son côté, le gérant de la Fourchette, Clément Lelevier, indique que si, en tant qu’Amboisien, il est ravi de voir la guinguette s’installer, il a en tant que professionnel une légère appréhension pour le chiffre d’affaire de son établissement. Il cite l’exemple de Tours, où l’arrivée de la guinguette a fait souffrir nombre de restaurateurs et cafetiers. Mais il relativise aussi, pointant les 4 millions de visiteurs qui sillonnent la ville chaque année, et de souligner que si la concurrence est saine, chacun devrait trouver sa place.

Allez ! Encore un petit peu de patience avant de pouvoir profiter de ce nouvel espace, les pieds presque dans l’eau…

David Gasselin