Indre-et-Loire

Avant Noël, des colis en pagaille en Indre-et-Loire

On a demandé quelques chiffres à La Poste.

Plus que quelques jours avant la traditionnelle distribution de cadeaux des fêtes de fin d’année. Il y a du monde dans les magasins mais de plus en plus de personnes commandent sur Internet ce qui entraîne un afflux de colis à distribuer. L’Indre-et-Loire ne fait pas exception : en ce moment La Poste distribue en moyenne 11 400 colis par jour dans le département, un chiffre qui devrait encore augmenter d’ici le 24 décembre. Cela représente plus de 50% du total des paquets traités chaque jour par la plateforme colis de Mer dans le Loir-et-Cher.

Depuis le début de l’année, le trafic colis a augmenté de 15% en Touraine, environ 11% au niveau national.

Une factrice d’Artannes-sur-Indre et Pont-de-Ruan que nous avons rencontrée pour 37 degrés explique gérer en ce moment près de 70 paquets par jour, environ deux fois plus qu’en temps normal. Dans son centre de tri de Sorigny qui emploie habituellement 35 personnes, les effectifs ont été renforcés : 4 personnes supplémentaires en CDD ou en intérim pour assurer les tournées sur une dizaine de communes. Cela représente un millier de colis quotidiens répartis sur 21 tournées, contre 500-600 colis hors période de fêtes. « Les derniers jours avant Noël on peut même atteindre 1 200 colis » explique Pierre Bouchet, l’un des responsables du site qui irrigue Esvres, Monts ou Villeperdue.

Depuis quelques temps, La Poste constate la forte augmentation des colis en plastique souple, en provenance de géants chinois du ecommerce, en opposition aux emballages en carton traditionnels sur lesquels on reconnait le sourire d’Amazon ou le rose pétaradant de Vente Privée.

Un pic de colis dès le Black Friday

Ces colis arrivent chaque matin par camion, ils sont flashés et triés, répartis entre les factrices et facteurs. S’ils ne sont pas distribués, ils sont avisés. Soit la clientèle choisit – via Internet – une seconde présentation le jour de son choix, soit une récupération en bureau de poste ou relais colis. D’ailleurs certains relais ont tendance à déborder en ces périodes de fêtes, ce qui n’est pas sans poser des problèmes d’organisation à La Poste. Vanessa, factrice à Artannes et Pont-de-Ruan, dit même s’étonner du nombre de commandes de certains foyers : « A se demander s’ils n’ont pas une maison de 200m² ! »

Pour savoir d’où viennent les objets, un code : GB pour Grande Bretagne, CN pour Chine…

« Dès le mois de septembre on commence à se préparer pour cette période de rush » explique Pierre Bouchet. « Cette année cela a commencé avec les week-ends du 1er et du 11 novembre, où il ne faisait pas très beau donc les gens ont beaucoup commandé par Internet. Puis il y a eu le Black Friday le vendredi 29 avec un pic de colis le mercredi suivant. Depuis quelques années ça donne le top départ de Noël, on peut traiter jusqu’à 150 voire 160% du volume que l’on a habituellement donc nous appelons des renforts dès la mi-novembre pour y faire face. »

Sachez que pour avoir la certitude d’une livraison avant la nuit de Noël, La Poste conseille de passer commande au plus tard ce jeudi 19 décembre à 19h.

Olivier Collet