Indre-et-Loire

Animaux fantastiques, sapin de verre, jouets anciens, gourmandises… : rallye de Noël dans les châteaux tourangeaux

C’est la 4e édition de Noël au Pays des Châteaux.

Ça marche à peu près à tous les coups : pour des personnes hautes comme trois pommes ou celles qui ont déjà dépassé l’âge de la majorité. Un grand sapin illuminé, une table garnie de vaisselle brillante ou des guirlandes harmonieusement accrochées ça fait son petit effet. Le château de Villandry l’a bien compris : cette année, il rejoint l’opération tourangelle Noël au Pays des Châteaux qui consiste à en mettre plein la vue à toutes celles et à tous ceux qui poussent la porte des monuments au mois de décembre et pendant les premiers jours de janvier, en fait jusqu’à la fin des vacances scolaires.

Pour cette 4e édition qui a officiellement débuté samedi 7 décembre, Noël au Pays des Châteaux rassemble donc 7 lieux d’Indre-et-Loire : les châteaux de Langeais, Villandry, Amboise, Azay-le-Rideau et Chenonceau, la Forteresse de Chinon et la Cité Royale de Loches (dont c’est la 2e participation après son baptême du feu en 2018).

Certains sites restent dans la même thématique que l’an dernier, autour de la gourmandise pour Azay-le-Rideau où l’on nous promet des odeurs de cannelle, d’épices ou d’orange tout au long de la visite (gourmande avec goûter dès le 23 décembre), mais aussi une formidable collection de vaisselle chinée ou encore une forêt de sapins. D’autres innovent comme Chenonceau avec ses animaux fantastiques. Jean-François Foucher est le responsable de l’atelier floral, par ailleurs Meilleur Ouvrier de France :

« Tous les animaux mis en scène ont un lieu avec le château ou l’histoire de France. A Chenonceau, les animaux sont présents dans nombre de tapisseries et de meubles. Il y a des licornes, des griffons… A l’atelier floral, nous avons voulu travailler sur la mise en valeur des animaux quels qu’ils soient : il y en a donc un par pièce. Pour les confectionner nous avons notamment fait appel à une sculptrice qui travaille le grillage, Amandine Bocquelet, qui a réalisé un cerf ailé. Ou à Joanna Hair qui manie le raku pour des perroquets bleus que possédaient dans le passé de nombreuses habitantes de Chenonceaux. »

« Ce défi était très amusant, très évocateur. Dans les cuisines, pour un hommage aux grandes découvertes, nous avons toute une collection d’orchidées et les fruits du nouveau monde (grande, banane, cacao). Nous avons également travaillé les tulipes et renoncules. »

« Dans la grande galerie nous avons renoué avec le grand sapin traditionnel. En écho à Catherine de Médicis qui adorait faire voler ses oiseaux dans cette galerie il est rempli de perroquets, cacaotés… Donc un sapin exotique ! »

Le château de Langeais aura également ses oiseaux phares pour la fin de l’année avec un entremets géant en forme de paon ou encore des faisans au cœur d’un banquet décoratif. Cette année, le monument a choisi le thème des Trésors de Noël « avec des surprises de salle en salle » nous dit-on, et notamment des anges. Côté animations on pourra réaliser ses propres cartes de vœux en 50 minutes du 26 décembre au 4 janvier ou tenter les balades contées du 29 au 31 décembre avec les enfants.

A propos de contes, à la Cité Royale de Loches vous en entendrez beaucoup parler. Notamment Casse-Noisette écrit par Hoffmann en 1816 : 4 salles d’exposition vous plongeront dans l’univers de cette histoire avec également une projection murale au format XXL et l’ouverture d’une salle spéciale du donjon pour raconter les histoires…

Les plus jeunes ne seront pas en reste à la Forteresse de Chinon qui joue la carte des jouets rétro avec une mise en scène digne des vitrines de grands magasins de la fin du XIXe siècle. On pourra aussi se plonger dans l’univers enfantin des années 40-50 ou 80-90 grâce à un partenariat avec la marque de poupées tourangelles Corolle ou le musée de Cholet. Des jouets à voir avec les yeux, parfois à toucher avec les mains. Cette année encore, la marque Verart a installé un sapin tout en verre avec 400 éléments soufflés, façonnés à la main.

A Villandry, c’est assez logiquement un Noël au pays des jardins, avec des influences hispaniques ou anglo-saxonnes en écho aux origines des propriétaires du monument. Si on appréciera assurément la visite, au chaud, des salles décorées, on pourra aussi admirer l’éclairage des jardins à la nuit tombée…

Tout le programme de Noël au Pays des Châteaux sur le site de l’événement (avec des idées cadeaux allant de la boule de Noël en verre aux décorations en osier en passant par les bougies artisanales). Mais, attendez, on n’a pas détaillé les animations d’Amboise, pourtant notre coup de cœur de cette édition 2019. On se rattrape donc dans ce deuxième article.

 

La région Centre-Val de Loire organise pour sa part une autre campagne autour de Noël, avec un plan de communication, notamment en région parisienne. Un site tourangeau y participe : Le Clos Lucé à Amboise. De la chapelle où l’on découvre la crèche à la grande salle Renaissance décorée de son incontournable sapin, l’esprit de Noël jalonne le parcours de visite. Dans la cuisine, le feu de cheminée crépite et rappelle les soirs d'hiver où Léonard de Vinci venait s'y réchauffer. Des ateliers créatifs et découvertes sont proposés pour petits et grands, afin de vivre en famille un Noël sur les pas de Léonard de Vinci.