Indre-et-Loire

[Photo du jour] Une nouvelle recyclerie dans le Nord-Touraine

Et on vous explique comment ça marche.

Halte aux déchets qui pourraient avoir une seconde vie du côté de Saint-Antoine-du-Rocher ! En attendant son inauguration officielle prévue le 12 novembre, la recyclerie de la communauté de communes Gâtine-Choisilles entame son activité cette semaine après huit mois de travaux sur le site du centre Tri’Tout. Le chantier a coûté 500 000€ financés en partie par la région, le département ou encore l’agence nationale ADEME qui soutient des projets en lien avec le développement durable.

Gérée par l’entreprise solidaire Tri 37 basée à La Riche (et qui participe à des événements comme le festival Terres du Son) ce nouvel équipement doit notamment aider les habitants du coin à réduire leurs déchets.

« L’objectif de ce projet est de donner une nouvelle définition au mot « déchet », non plus comme quelque chose de jetable mais comme quelque chose de réutilisable et de valorisable » estime Antoine Trystral, le président de l’intercommunalité. Désormais, les usagers de la déchetterie peuvent déposer à la recyclerie des objets à réparer ou qui pourraient être revendus. On pense à des vêtements, de l’électroménager, des meubles, des jouets… L’ensemble sera remis à neuf dans un atelier de 65m² qui va fonctionner avec des salariés éloignés de l’emploi.

Et une fois les objets brillants, ils seront vendus dans une boutique spécialement aménagée de 320m².

« Il s’agit là de transformer des déchets en produits de bien meilleure qualité, voire à qui l’on a même ajouté une certaine plus-value » estime Éric Lapleau, vice-président en charge du développement durable sur le territoire. La collectivité a estimé que 60 à 80 tonnes de matières pourraient retrouver un nouvel usage. C’est la revente de ces objets régénérés qui permettra le financement de quatre à cinq emplois sur le site.

Les résidents de Saint-Antoine-du-Rocher et des environs peuvent d’ores et déjà déposer leurs objets sur place aux heures d’ouverture de la déchetterie mais il faudra attendre le 15 novembre pour que la recyclerie fonctionne dans son intégralité. À terme, il est prévu de créer des navettes pour débarrasser les particuliers des objets dont ils ne veulent plus. Le coût du transport sera estimé en fonction de l’intérêt du chargement.