Indre-et-Loire

[Face à face] La fermeture de la maternité de Chinon "n'est pas à l'étude" selon sa direction

Elle réagit au rapport de la Chambre Régionale des Comptes.

[Face à face] c'est une rubrique qui vous résume un débat local en listant les arguments des différentes parties sur un sujet brûlant de l'actualité.

---------------------------

Nous l'avons écrit ce mercredi 16 octobre : c'est un rapport explosif et préoccupant qui a été publié par la Chambre Régionale des Comptes du Centre-Val de Loire au sujet de l'hôpital de Chinon et de sa maternité. En résumé, l'institution chargée de contrôler les finances des services publics estime que l'établissement de santé du Chinonais qui emploie plus de 1 200 personnes a trop recruté ces dernières années alors que sa fréquentation baisse, que certaines conditions de rémunération ne sont pas adaptées et, surtout, que le nombre d'accouchements à la maternité est trop faible pour assurer son maintien. Elle conseillait donc une transformation du service en centre périnatal avec accouchements au CHU de Tours.

Lire notre article complet pour tout comprendre sur ce rapport

Dès la publication du texte, les élus locaux ont annoncé qu'ils comptaient se mobiliser pour défendre l'organisation actuelle de l'hôpital de Chinon. Que ce soit le maire de la ville Jean-Luc Dupont, la daputée Fabienne Colboc ou la sénatrice Isabelle Raimond-Pavéro.

Ce jeudi, c'est au tour de la direction de l'hôpital de réagir dans un communiqué. Elle dit prendre acte des recommandations de la Chambre Régionale des Comptes indiquant que certaines suggestions d'améliorations sont déjà en cours de déploiement. Au sujet de la maternité, "le CH du Chinonais indique que le transformation en centre de périnatalité n’est pas à l’étude et qu’au contraire l’établissement a poursuivi depuis 2014 l’objectif de consolidation de l’activité d’obstétrique et de chirurgie gynécologique, au travers d’une organisation médicale partagée avec le CHRU de Tours, gage de sécurité des prises en charge."

Par ailleurs, le directeur Christophe Blanchard dit vouloir "approfondir les pistes pour accroître l'offre de soins proposée à la population et développer les activités médicales de l'hôpital. Ainsi, l’ouverture de 12 lits supplémentaires de médecine gériatrique depuis le 1er octobre 2019 est une traduction majeure . De même, le CHI du Chinonais continue à développer de nouvelles consultations avancées en 2019 pour offrir un service en proximité : diabétologie, médecine interne, dermatologie, rhumatologie."

Météo locale

Recherche

NOUVEAU...

BIENTÔT...

SPORT...

MIAM DU FUTUR...