Indre-et-Loire

Centrales nucléaires : plus de personnes à protéger en Indre-et-Loire

Une campagne de prévention débute en ce moment.

La région Centre-Val de Loire compte pas moins de 4 centrales nucléaires : dans le Loiret, le Loir-et-Cher, le Cher et enfin en Indre-et-Loire, avec le site de Chinon basé plus précisément en bord de Loire sur la commune d’Avoine. Dans un rayon de 10km autour des réacteurs, on estime que les populations sont les plus exposées en cas d’avarie grave, donc d’émanation de produits dangereux. Toutes les personnes ont été sensibilisées, avec la distribution de comprimés d’iode capables de limiter les problèmes en cas d’exposition anormale à la réactivité.

La préfecture d’Indre-et-Loire vient d’annoncer l’extension de cette zone : non plus 10 mais 20km autour du site chinonais, une directive par ailleurs appliquée dans toute la France ce qui concerne 2,2 millions de personnes dans plus de 1 000 communes. Pour Chinon ça concerne 83 mairies dont 46 tourangelles soit 120 000 personnes (dont Avoine, Chinon, Richelieu, Beaumont-en-Véron, Bourgueil, Huismes, Candes-Saint-Martin, Restigné…)

Concrètement, ça signifie qu’elles vont recevoir un courrier leur indiquant leur présence dans ce nouveau périmètre particulièrement exposé aux risques nucléaires en cas d’accident, ce qui leur donne droit à la délivrance de comprimés d’iode en pharmacie. Elles recevront ainsi un deuxième courrier en septembre afin d’aller récupérer les médicaments dans les commerces. Des boîtes à garder et à n’utiliser évidemment qu’en cas d’urgence sur alerte des autorités.

L’objectif des services de l’Etat est qu’un maximum de personnes aillent récupérer le produit qui leur est attribué, notez qu’il est possible de s’informer sur le sujet en appelant le 0 800 96 00 20. La dernière campagne du genre remonte à 2016 et seuls 46% des riverains avaient récupéré leurs comprimés.

Météo locale

Recherche

ECOLO...

DECO...

DODO...

WAOUH !

MIAM DU FUTUR...