Indre-et-Loire

Visite de Macron à Amboise : la ville en partie barricadée jeudi 2 mai

Les riverains pourront tout de même circuler, et tout rentrera dans l’ordre en début d’après-midi.

« Ce n’est pas une visite festive mais une visite diplomatique ». La préfète d’Indre-et-Loire est très claire : le déplacement présidentiel prévu ce jeudi 2 mai à Amboise puis Chambord est un grand rendez-vous pour le chef de l’Etat. Rien à voir avec le passage d’Emmanuel Macron chez les Compagnons du Devoir à Tours puis à Rilly-sur-Vienne en mars 2018. Cette fois, pas question de serrer des mains au président, pas d’échanges avec la foule.

Leur programme :

11h30 : recueillement sur la tombe de Léonard au Château

12h : déjeuner au Clos Lucé

14h30 : rencontre avec des porteurs de projets des festivités des 500 ans de la Renaissance

16h : début de la deuxième partie de la journée à Chambord

Validé dès septembre 2018, officialisé fin décembre, ce rendez-vous se déroule le jour anniversaire de la mort de Léonard De Vinci, disparu le 2 mai 1519 et dont le corps repose au Château Royal d’Amboise. La France doit beaucoup au peintre et inventeur… mais ce dernier reste d’origine italienne. D’où la présence conjointe des chefs d’Etats français et italiens. Deux présidents pour le prix d’un, donc encore plus de mesures de sécurité.

Première mesure : dès ce mercredi 1er mai à 7h, interdiction de se garer sur un large périmètre dans le centre-ville d’Amboise. Le voici en détails :

 

Les voitures pourront à nouveau stationner dans cette zone à partir du jeudi 2 mai à 17h, après le départ des présidents pour le Château de Chambord où ils effectueront la deuxième partie de leur visite.

Ensuite, jeudi, une large zone sera interdite aux voitures. Cela comprend tout le centre-ville d’Amboise, les quais de Loire, le pont Leclerc ou encore l’Île d’Or. Les véhicules ne pourront pas y circuler de 7h à 17h sauf les secours, La Poste, ou encore des bus de touristes desservant les hôtels situés à l’intérieur de la ville. Dans tous les cas, les plaques d’immatriculation et le nom des chauffeurs doivent être communiqués en amont à la préfecture d’Indre-et-Loire. Il y aura des contrôles à l’entrée, donc si ce n’est pas fait : interdiction de passer.

Autre difficulté à prévoir, sur la D952 : elle sera fermée dans sa portion entre Amboise et Nazelles. Entre la D31 et la D5. Interdiction de stationnement également. Une déviation sera mise en place par la D1 puis la D5 en passant par les bourgs de Nazelles-Négron et Pocé-sur-Cisse.

Interdiction de regarder le président par la fenêtre…

Troisième échelon de sécurité : un secteur interdit aux piétons non accrédités. Cette fois ça concerne les abords immédiats du Château d’Amboise, une partie du quai sud de la Loire et de l’Île d’Or, le pont Charles de Gaulle tout neuf et la route jusqu’au Clos Lucé. Ce périmètre sera bouclé de 7h à 13h. Après, tout rouvrira progressivement. Pendant la matinée, les riverains, les postiers, les employés de la mairie, les hôteliers ou les secours pourront circuler à pied mais ils devront être munis d’une pièce d’identité, avec adresse à Amboise pour les riverains.

Emmanuel Macron, son épouse Brigitte, Sergio Mattarella (et sa fille) sont attendus au Château pour 11h-11h30. Pendant leurs visites, les personnes ayant vue sur les terrasses du monument ne pourront pas se mettre aux fenêtres pour des raisons de sécurité (Rue de la Concorde, Rue de la Tour…). EDIT, 30/04 : annoncée dans un premier temps en conférence de presse, cette mesure a finalement été annulée ce mardi.

D’un point de vue pratique, retenez que le Château d’Amboise sera fermé au public le matin mais qu’il pourra être visité dans l’après-midi, dès 14h. Le Clos Lucé sera lui fermé toute la journée mais accessible aux personnes qui ont pu s’inscrire en amont à la table ronde de l’après-midi. Les deux monuments seront ouverts le 1er mai.

Au moins 300 gendarmes mobilisés...

Le syndicat FO avait déposé une demande de manifestation à proximité de l’office du tourisme… Elle ne sera pas acceptée. La préfecture a pris un arrêté interdisant toute manifestation sur les communes d’Amboise, Nazelles-Négron et Pocé-sur-Cisse pour la journée de jeudi 2 mai de 7h à 16h. A une exception près : le rond-point de la Pagode de Chanteloup, site proposé aux manifestants. Naturellement, ce lieu ne figurera pas sur l’itinéraire d’Emmanuel Macron qui ne devrait pas apercevoir la moindre bribe de contestation. Pour des raisons de sécurité, on ignore de quelle façon il rejoindra Amboise (avion puis hélicoptère, avion puis voiture…). Lors de sa visite à Tours et Rilly en 2018, il était arrivé par l’aéroport de Tours.

La préfecture d’Indre-et-Loire a également pris des arrêtés pour interdire le survol d’Amboise par des avions ou des drones. La navigation sur la Loire sera proscrite.

Des invités en petit nombre…

On sait qu’au moins 300 gendarmes d’Indre-et-Loire et de la région seront mobilisés jeudi, accompagnés de renforts dont on ignore le nombre pour l’instant.

Plusieurs personnalités locales participeront au déplacement : le président du Conseil Régional du Centre-Val de Loire François Bonneau, le président du Conseil Départemental Jean-Gérard Paumier, le maire d’Amboise Christian Guyon (à l’origine de l’invitation avec les propriétaires d’Amboise et du Clos Lucé), les ministres du Loir-et-Cher Jacqueline Gourault et Marc Fesneau. Le ministre de la culture Franck Riester est attendu avec son homologue italien.

Même si la vie va être un peu chamboulée jeudi, la ville d’Amboise ne sera donc pas totalement « morte » comme certains ont pu le craindre. Des allées et venues seront possibles et l’activité reprendra progressivement son cours à partir de 14h. En revanche il ne sera pas possible d’approcher le président et les délégations diplomatiques, hormis pour les personnes préalablement invitées.

Météo locale

Recherche

NOUVEAU...

BIENTÔT...

SPORT...

MIAM DU FUTUR...